Détournement de fonds à l’Opéra de Bordeaux : trois comptables publics condamnés

La chambre régionale des comptes Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes a épinglé trois comptables publics pour défaut de contrôle dans la gestion de l’Opéra national de Bordeaux. Ils sont sanctionnés pour ne pas avoir identifié la fraude de l’ancienne régisseuse.

Détournement de fonds à l’Opéra de Bordeaux : trois comptables publics condamnés
Opéra de Bordeaux

Trois comptables publics sont sanctionnés pour ne pas avoir réagi face à la fraude de l’ancienne régisseuse de l’Opéra de Bordeaux, Corinne Auguin, qui avait détournée sur dix ans 2,3 millions d’euros des caisses de l’institution. Au terme d’un audit couvrant les exercices de 2009 à 2012, la Chambre régionale des Comptes (CRC) Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes déclare les trois fonctionnaires en charge des finances publiques de Bordeaux « débiteurs » d’un total d’1,809 millions d’euros.

Dans son jugement en date du 2 novembre 2016, l’institution régionale dénonce la faillite des contrôles et reproche aux trois comptables publics qui se sont succédés à l’Opéra de ne pas avoir « effectué sur les mandats en cause les contrôles qui leur incombaient », et qui auraient permis d’identifier et d’empêcher la fraude.

En janvier 2016, l’ancienne régisseuse a été condamnée à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de la ville. Son époux a également écopé d’une peine de deux ans de prison ferme et le couple a été condamné solidairement à verser 2,2 millions d’euros de dommages et intérêts la Régie de l’Opéra, au titre de préjudice matériel. Lors du procès, le tribunal avait souligné une série de « défaillances de contrôle » au sein de l’Opéra ayant rendu possible ces détournements.

avec AFP

Sur le même thème