Des orchestres critiquent la politique allemande

On évoquait cet été les réformes des Conservatoires du Bade-Wurtemberg en Allemagne entrainant la réduction du nombre d’élèves à Trossingen et Mannheim et la disparition de certaines spécialités. L'Orchestre philharmonique de Munich et l'Orchestre de la radio bavaroise ont rejoint le Philharmonique de Berlin et l’orchestre de la Scala de Milan dans une lettre ouverte de protestation au Premier ministre, dans laquelle le chef Lorin Maazel déplore de la mise à mal de la formation à l'orchestre si réputée de l’école de Mannheim.

Retrouvez l'intégralité de l'article