Des étudiants en design relookent l’orchestre symphonique de Baltimore

Lancé à l’automne 2012, il semblerait que le projet de rhabiller l’orchestre américain de Baltimore touche à sa fin. La dernière série de dessins tests a été dévoilée samedi, lors d’un récital.

Des étudiants en design relookent l’orchestre symphonique de Baltimore
Marin Alsop dirige l'orchestre de Baltimore

Fini la longue et lourde robe noir pour les musiciennes et au placard la queue de pie pour les hommes : l’Orchestre Symphonique de Baltimore veut jouer dans des vêtements confortables et adaptés. Grâce au dynamisme de leur cheffe, MarinAlsop, les musiciens de l’orchestre ont droit à une nouvelle tenue de concert.

Le projet, lancé en 2012, rassemble des étudiants de deux écoles. L’école de design de Parsons et l’école de musique de Mannes. Les uns créent, tandis que les autres testent. Et les derniers modèles sont concluants. Présentés samedi lors d’un récital, il ne reste plus qu’aux musiciens de l’orchestre de choisir parmi 4 ou 5 tenues avant d’envoyer leur choix à la dernière étape : la confection des vêtements.

« Je vois que l’orchestre évolue et change mais c’est une créature très lente », a expliqué MarinAlsop au moment de lancer le projet. « Nous portons toujours les vêtements que les musiciens portaient il y a 200 ans », a-t-elle renchéri. Après ce constat, la cheffe a décidé de démarcher des étudiants pour donner un coup de jeune à son orchestre.

GabbiAsfour a répondu à son appel en dirigeant le projet avec ses étudiants en design de Parsons. Le défi est d’arriver à trouver des vêtements élégants, mais aussi flexibles et confortables. Jouer d’un instrument demande une grande liberté de mouvement, souvent les costumes ou les robes longues peuvent gêner la liberté des musiciens.

Depuis deux ans donc, seize étudiants planchent sur le projet et prennent pour modèles de vrais musiciens en formation à l’école de musique de Mannes. Pour eux le but est d’améliorer le confort et l’amplitude des mouvements des musiciens en utilisant des fibres absorbantes, des mailles respirantes et d’autres matériaux inspirés des vêtements de sport.

Les testeurs de l’école de Mannes ont témoigné de leur expérience de jeu avec les nouveaux vêtements conçus pour eux :

DelanyHarter, violoniste, porte une jupe asymétrique « qui convient très bien à mes mouvements ». Elle continue : « C’est très confortable. On sent que le vêtement est léger ce qui rend le jeu plus agréable. » La clarinettiste AmyWang, qui fait aussi partie du projet, porte une combinaison noire : « Je suis très à l’aise et je reste très féminine. Le vêtement ressemble à une robe mais c’est un pantalon donc quand je joue de la clarinette basse, je peux encore porter cette combinaison et me sentir jolie. » Quant au tromboniste DanDunford, en costume, il avoue qu’il « n’a jamais porté quelque chose d’aussi confortable hormis [son] t-shirt et pantalon de jogging. »

L’expérience semble donc une réussite. Pour transposer ces vêtements test sur les musiciens de l’orchestre de Baltimore, les étudiantes de Parsons ont pris des mesures avec un scanner corporel 3D. Ensuite, il faudra quatre mois pour confectionner les vêtements, ce qui donne de la marge pour l’orchestre qui souhaite inaugurer leurs nouvelles tenues en 2016 lors du gala pour leur centenaire.

Pour voir les photos des modèles, suivez ce lien.

Sur le même thème