Dernière Isolde pour Waltraud Meier à Berlin

Pour la « génération post-Nilsson », elle était la plus grande, souligne le quotidien allemand Die Welt. Dimanche dernier, Waltraud Meier a incarné Isolde pour la dernière fois de sa carrière à l'Opéra d'Etat de Berlin.

Dernière Isolde pour Waltraud Meier à Berlin
Waltraud Meier © Nomi Baumgartl

Un public ému aux larmes a ovationné Waltraud Meier en Isolde dimanche dernier à l'Opéra d'Etat de Berlin (Berliner Staatsoper). La cantatrice allemande a chanté pour la dernière fois sur cette scène, à 58 ans, l'un des grands rôles de sa vie, rôle qu'elle a souvent interprétée sous la direction de Daniel Barenboim, à la baguette également pour cette soirée d'adieux.

« Pour la plupart d'entre nous de la génération d'après-Nilsson, Waltraud Meier était l'Isolde de notre vie, avec ce timbre à la fois rond et lumineux, sa présence dramatique écrasante et cet abandon qui n'est propre qu'aux plus grands interprètes. Qui a connu Waltraud Meier en Isolde rien qu'une fois dans sa vie, reste marqué pour toujours. », a écrit Barbara Möller dans Die Welt.

A cette occasion, le chef d'orchestre Daniel Barenboim a rappelé la surprise avec laquelle le monde de l'opéra a accueilli, à Bayreuth en 1993, une mezzo-soprano dans le rôle d'Isolde, dans une mise en scène d'Heiner Müller. « Nous n'étions que deux à y croire, Wolfgang Wagner et moi ». La magie a opéré tout de suite : Waltraud Meier est devenue la référence absolue et a marqué plusieurs productions historiques, à Bayreuth et ailleurs, et entre autre celle aux cotés de Patrice Chéreau.

C’est à Bayreuth que la carrière de Waltraud Meier a pris son envol quelques années auparavant, avec le rôle de Kundry dans Parsifal, les années qui lui ont permis de se préparer à incarner Isolde. Un but et un aboutissement dans la carrière d'une cantatrice, comme l'affirme Waltraud Meier, un rôle qui met à l'épreuve à la fois les cordes vocales et le corps entier : « Sur scène, c’est une poussée d’adrénaline et un épuisement extrêmes, et après le premier acte, on est déjà à plat. C'est tout autre chose que de le chanter chez moi... »

Une des plus grandes wagnériennes de notre époque, Waltraud Meier a marqué de son empreinte Kundry, Ortrud, Vénus ou Sieglinde dans de nombreuses productions dans le monde entier.

Comme nous l'ont signalé nos auditeurs, les adieux officiels de Waltraud Meier avec son rôle de prédilection se feront cet été à Munich. En effet, l'Opernfestspiele réserve deux soirées à Tristan et Isolde dans la mise en scène de *Peter Konwitschny*, avec Waltraud Meier aux côtés de Peter Seiffert et René Pape, le choeur et l'orchestre de l'Opéra d'Etat de Bavière seront placés sous la direction de Philippe Jordan.

Voir Waltraud Meier sur scène :

Tristan et Isolde / Chéreau
Tristan et Isolde / Chéreau

Tristan und Isolde (DVD): Patrice Chéreau (2007), Daniel Barenboim, Waltraud Meier, Ian Storey, filmé au Teatro alla Scala, 2007.

Tristan Muller
Tristan Muller

Tristan und Isolde (DVD): Heiner Müller (1995), Daniel Barenboim, Siegfried Jerusalem, Waltraud Meier, Matthias Hölle, Falk Struckmann, filmé au Festival de Bayreuth,1995.

Tristan et Isolde / Kovintschny
Tristan et Isolde / Kovintschny

Tristan und Isolde (DVD): Peter Konwitschny, Zubin Mehta, Waltraud Meier, Jon Fredric West, Kurt Moll, Bernd Weikl, filmé en 1998 à

Ailleurs sur le web