Déconvenues en série pour le Teatro Colón à Buenos Aires

Au mois de mars dernier, Angela Gheorghiu annulait sa venue au théâtre argentin en raison d’un différend avec l’institution. Aujourd’hui, c’est au tour du ténor Marcelo Álvarez de tourner les talons.

Déconvenues en série pour le Teatro Colón à Buenos Aires
Marcelo Alvarez dans Andrea Chenier en 2014, © Maxppp / ROBIN TOWNSEND

C’est une année décidément compliquée pour le Teatro Colón. La nouvelle saison avait démarré avec l’annulation, au mois de mars dernier, de la participation d’Angela Gheorghiu à la production d’Adriana Lecouvreur. Très contrariée par le « manque de professionnalisme et de courtoisie » dont aurait fait preuve l’équipe du théâtre, la soprano roumaine était rentrée chez elle une semaine avant la première à Buenos Aires. La chanteuse n’avait par ailleurs pas hésité à faire part de son profond mécontentement dans un message publié sur Facebook.

Deux mois plus tard, c’est Marcelo Álvarez qui a décidé, à son tour, d’interrompre sa collaboration avec l’institution, rapporte le journal argentin La Nacion. Le ténor devait interpréter à la fin de l’année 2017 le rôle-titre dans une nouvelle production d’Andrea Chénier, mise en scène par Lucrecia Martel. Pour des questions d’agenda, il était initialement convenu qu'il arriverait seulement dix jours avant la première représentation. Mais, entre-temps, la direction a changé et le nouveau directeur artistique de l’établissement lyrique, Enrique Diemecke, a souhaité avancer la venue du chanteur argentin. Ce dernier a tenté d’expliquer à plusieurs reprises que cela lui était impossible. En vain. Et face au silence de la direction, Marcelo Álvarez a donc annulé sa venue à Buenos Aires. Le théâtre cherche actuellement son remplaçant.