Décès du pianiste libanais Henri Goraieb

Grand pianiste, ancienne voix de France Musique, Henri Goraieb est décédé le 13 janvier à 85 ans.

Décès du pianiste libanais Henri Goraieb
Henri Goraieb, © Roland Sidawy

Grand spécialiste de la musique de Schumann, Henri Goraieb est décédé le 13 janvier 2021 à l'âge de 85 ans.

Virtuose du piano né en 1935 à Deir-el-Qamar (Liban), Henri Goraieb avait commencé à pratiquer la musique à l'âge de six ans. Après avoir vu Blanche-neige au cinéma avec sa mère, il se met aussitôt derrière le clavier pour essayer de reproduire le thème principal du film. 

Ses parents décident alors de lui donner des leçons de piano. A 13 ans, il monte pour la première fois sur scène à Tripoli et interprète le concerto en la mineur op.16 d’Edvard Grieg. Quelques années plus tard, à 17 ans, il part en France pour étudier au Conservatoire supérieur de musique de Paris.  Il suit alors l'enseignement de grandes références du piano, Marguerite Long et Germaine Mounier

Sa carrière s'envole alors et il voyage à travers le monde pour jouer plus de 80 concertos avec les plus grands orchestres et les chefs les plus prestigieux comme l'Orchestre national de la radiodiffusion française, l'Orchestre symphonique de Bucarest, ou encore l'Orchestre de chambre Jean-François Paillard.  

Au début des années 80, Henri Goraieb présente Les Archives Lyriques sur France Musique, émission consacrée aux voix rares et oubliées, et qu'il produira pendant dix-huit ans. 

Au début des années 2000, la carrière du pianiste connaît un tournant. Henri Goraieb est victime d'un accident vasculaire cérébral, et il est hospitalisé avec une hémiplégie droite. Cinq ans plus tard, il se remet au piano. Il joue en France et au Liban. Une de ses dernières apparitions remonte à novembre 2018. Il interprète le concerto en do majeur de Mozart, dans un concert organisé par les Jeunesses musicales du Liban, en l’église Saint-Joseph à Beyrouth.