Décès du chanteur burkinabé Victor Démé

Quelques jours avant la sortie de son nouvel album « Yakafé », le chanteur et guitariste burkinabé Victor Démé s’est éteint lundi 21 septembre d’une crise de paludisme à Bobo-Dioulasso, sa ville natale. Il avait 53 ans

Décès du chanteur burkinabé Victor Démé
Le chanteur et guitariste burkinabé Victor Démé

Originaire de Bobo-Dioulasso – situé au sud-ouest du Burkina Faso - le chanteur Victor Démé s’est éteint, lundi 22 septembre d’une crise de paludisme à l’âge de 53 ans. Auteur de deux albums, le chanteur avait prévu de remonter prochainement sur scène en France, et de sortir un nouvel album.

Issu d’une famille de tailleurs, Victor Démé avait hérité de sa mère griotte - en Afrique noire, personne qui a pour fonction de chanter des histoires ou mythes passés - sa passion pour la musique.

Après des débuts à Abidjan, dans les années 1990 au sein de l’orchestre Super Mandé, mené par l’artiste malien Abdoulaye Diabaté, il faut attendre 2008 et sa rencontre avec le label français Chapa Blues pour la sortie de son premier album vendu à plus de 40 000 exemplaires et qui lui ouvre les portes d’une carrière internationale.

"Je ne pouvais pas me débarrasser de la musique. Vraiment pas. Et quand j’ai compris qu’en réalité Dieu aime la musique, je me suis dit que ma famille m’avait mis en retard." C’est ainsi que l’artiste expliquait, en 2008, son apparition tardive sur la scène musicale.

Nouveau succès : en 2014, en remixant son titre, Djon Maya Maï, le duo électro Synapson en fait même un tube sur Internet, avec une vidéo vue plus de 3,5 millions de fois sur YouTube.

Victor Démé préparait son grand retour, avec la sortie de son troisième album en octobre Yakafé – il avait sorti son deuxième opus : « Déli » en 2010 - et devait participer au festival Africolor en novembre à Paris. Le paludisme ne lui en a malheureusement pas laissé le temps, son album sortira à titre posthume.

Sur le même thème