Décès de la danseuse et chorégraphe Janine Charrat

Janine Charrat, qui avait dû interrompre sa carrière de danseuse en 1961 après avoir été grièvement brûlée, est décédée le mardi 29 août à Paris à l'âge de 93 ans.

Décès de la danseuse et chorégraphe Janine Charrat
Janine Charrat, en 1955., © Getty / Ulstein Bild

« Janine Charrat, marcheuse solitaire, va au-delà des étoiles ». C’est avec ces mots que Jean Cocteau présentait l’immense artiste qui vient de nous quitter. Le décès de Janine Charrat, le mardi 29 août à l’âge de 93 ans, a été annoncé à l’AFP par son amie proche, la danseuse Sylvie Nègre.

Née le 24 juillet 1924 à Grenoble, Janine Charrat est repérée par Serge Lifar qui lui obtient le rôle de Rose Souris dans le film La mort du cygne, à l’âge de 12 ans. Protégée du danseur et chorégraphe franco-ukrainien, elle devient partenaire de Roland Petit pendant la guerre et se distingue véritablement lorsqu’elle présente sa première chorégraphie, Jeu de Cartes pour les Ballets des Champs Elysées en 1945. « Jeu de cartes est resté son ballet préféré, elle me l’a redit la veille de sa mort », a confié Sylvie Nègre à l’AFP. Par la suite, à la tête de sa propre compagnie, Janine Charrat enchaîne les succès, comme Cressida (1946), Abraxas (1949) ou encore Les Liens (1960) et travaille notamment avec Maurice Béjart.

En 1961, lors de l’enregistrement télévisé du ballet Les Algues, son tutu prend feu lorsqu’elle passe près d’un chandelier allumé. La danseuse est grièvement blessée, brûlée à 70 %. Elle ne revient à la danse qu'en 1964, puis quitte définitivement la scène en 1968. Entre temps, Janine Charrat est nommée directrice artistique des Ballets du Grand théâtre de Genève avant de devenir, en 1978, conseillère pour la danse au Centre George Pompidou où elle présentera sa dernière création, Palais des Glaces, en 1987.

avec AFP