Décès de l’organiste Pierre Pincemaille

L’organiste Pierre Pincemaille nous a quittés le vendredi 12 janvier à l’âge de 61 ans. Titulaire des Grandes Orgues de la cathédrale de Saint-Denis depuis 1987, il était également un professeur très apprécié.

Décès de l’organiste Pierre Pincemaille
Pierre Pincemaille avec l'Orgue Cavaillé-Coll-Dargassies de la basilique Sainte-Clotilde, © Capture d'écran Vincent Hildebrandt

Pierre Pincemaille est décédé le vendredi 12 janvier 2018 à l’âge de 61 ans. La disparition de l’organiste a été annoncée par sa femme, Anne-France, qui a écrit qu’il nous a quittés « victime d’un cancer du poumon qui l’a emporté en 3 mois ».

« A tous ceux qui ont connu le musicien, le pédagogue, l’ami, le membre d’une famille aimante et unie, je veux dire le privilège d’avoir vécu 30 ans avec cet être exceptionnel », ajoute-t-elle.

Né en 1956 à Paris, Pierre Pincemaille a étudié au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il a obtenu les cinq premiers prix en harmonie, contrepoint, fugue, orgue et improvisation. Nommé titulaire de l’orgue Cavaillé-Coll de la cathédrale de Saint-Denis en 1987, il a ensuite mené une brillante carrière de musicien et remporté les premiers grands prix de nombreux concours, dont le concours international d’improvisation de Lyon, le concours européen d’orgue de Beauvais et les concours internationaux d'improvisation de Strasbourg, de Montbrison et de Chartres.

Interprète très reconnu, il s’est notamment distingué par ses grands talents d’improvisateurs, et ses enregistrements de l’intégrale des œuvres de Maurice Duruflé et de César Franck comme le rappelle le site Orgue en France, qui lui rend hommage.

Sa carrière fut également marquée par un goût prononcé pour l’enseignement et la transmission. Pierre Pincemaille était professeur de contrepoint au CNSM, d’écriture au Conservatoire de Saint-Germain-en-Laye et d’improvisation à Saint-Maure-des-Faussées.

« Je suis heureuse d’avoir, avec lui, organiste liturgique à nul autre pareil, embelli « notre » cathédrale de Saint-Denis de la musique qu’elle mérite », poursuit sa femme. Le 5 novembre dernier, il célébrait ses 30 années de présence à la prestigieuse tribune avec un récital anniversaire.