Décès d'Yves Pouliquen, académicien et président de la fondation Singer-Polignac

Académicien, spécialiste de la chirurgie ophtalmologique, Yves Pouliquen est mort le mercredi 5 février à l'âge de 88 ans. Il était également président de la fondation Singer-Polignac, très active en matière de résidences d'artistes de musique classique.

Décès d'Yves Pouliquen, académicien et président de la fondation Singer-Polignac
Yves Pouliquen en 2003, dans la bibliothèque de l'Institut de France à Paris, © AFP / Jean-Pierre Muller

Il était considéré comme un magicien de l’œil, spécialiste de l'opération de la cataracte et l'un des chirurgiens ophtalmologiques les plus réputés au monde. Yves Pouliquen est mort ce mercredi 5 février à Paris. Il était âgé de 88 ans. Grand défenseur des arts et des lettres, il avait été élu à l'Académie française en 2001.

Depuis 2006, il était également devenu président de la fondation Singer-Polignac, très active dans le soutien des arts, des lettres et des sciences. Etablissement public placé sous la tutelle du ministère de l'intérieur, la fondation subventionne et produit des concerts de musique classique. Elle organise également des résidences de jeunes artistes ou ensembles. 

Situé dans le XVIe arrondissement de Paris, le siège de la fondation Singer-Polignac met à disposition des salles de répétitions et permet aux artistes ou ensembles de se produire en concert. Ils sont très nombreux à avoir bénéficié de l'aide de la structure : Renaud Capuçon, Bertrand Chamayou, Philippe Jaroussky, Victor Julien-Laferrière, Les Talens Lyriques, Le Concert de la Loge, le Quatuor Ebène ou encore l'Ensemble Pygmalion, pour ne citer qu'eux. 

Sur Twitter, Renaud Capuçon a salué la mémoire d'Yves Pouliquen, un « homme remarquable » qui a « fait de la fondation Singer-Polignac un lieu rempli de musique et de musiciens ».

Yves Pouliquen était également très impliqué dans la numérisation du dictionnaire de l'Académie française. Grâce à lui neuf éditions sont désormais en ligne