Debussy, Berlioz et Wagner réunis dans une grande vente aux enchères Sotheby's

La maison Sotheby’s propose mercredi 22 mai 2019 une vente foisonnante de lettres, citations musicales et partitions issues de sa collection d’autographes et manuscrits des 19e et 20e siècles.

Debussy, Berlioz et Wagner réunis dans une grande vente aux enchères Sotheby's
Partition Préludes n°1 - Brouillards de Claude Debussy , © Getty / De Agostini Picture Library

« Vous avez sur éveiller la vie sonore de Pelléas, avec une telle délicatesse tendre qu’il ne faut plus chercher à retrouver. » Ces mots, et beaucoup d’autres, ont été adressés au chef André Messager par Claude Debussy, quelques jours après la création de Pelléas et Melisande, en 1902. Cette correspondance, constituée de 21 lettres, fait partie des nombreux lots de la vente aux enchères Sotheby’s qui ouvre ce mercredi 22 mai à 14h30. De Pelléas et Melisande, on retrouve également une partie de l’orchestration, corrigée de la main de son compositeur. Prix estimé, entre 3000 et 4000 euros. 

Sur le site de la maison de vente aux enchères, ces notes côtoient celles d'une ébauche de partition pour Ibéria deDebussy, un lied de Robert Schumann, Erstes Grün op. 35 n°4 estimé entre 25 000 et 30 000, six mesures du ballet El sombrero de tres picos (Le Tricorne) de Manuel de Falla, une citation musicale autographe de l’opéra La nuit de Noël de Rimsky-Korsakov, une autre de Tchaïkovski

« Quel malheur que vous ne compreniez pas l’allemand »

Parmi les extraits de correspondances qui nourrissent la vente,  figurent une lettre de Bizet « à un musicien belge », des lettres de Liszt, Mendelssohn, Satie ou encore Berlioz à qui Wagner écrit « « Quel malheur pour moi que vous ne compreniez pas l’allemand. Par cette seule circonstance, je sens que je resterai toujours étranger pour vous ». Avant de lui demander de lui envoyer ses partitions pour les étudier « note par note… »