Dans un vaccinodrome de Colmar, des airs de Fauré pour soulager la piqûre

Des Colmariens se sont fait vacciner contre le Covid-19 au son d'un quatuor à cordes. Une chance pour les musiciens du conservatoire, qui ne s'étaient pas produits devant un public depuis un an. Le maire compte renouveler l'expérience.

Dans un vaccinodrome de Colmar, des airs de Fauré pour soulager la piqûre
"Je me suis dit : pourquoi ne pas amener des instruments à corde au centre de vaccination ?", nous raconte le maire de Colmar., © Mairie de Colmar

La musique adoucit-elle la vaccination ? Elle la rend en tout cas plus agréable, répondent les Alsaciens qui ont eu la chance de recevoir leur injection contre le Covid-19 au parc des expositions de Colmar ce mercredi : ils ont patienté en écoutant de doux airs de musique classique.

Le quatuor pour piano et cordes n°1 de Gabriel Fauré, précisément, joué par des élèves en troisième cycle au conservatoire de Colmar dont Mina Levillain, altiste : « On est venus le matin à 11h pour répéter, puis on a joué à quatre reprises durant l’après-midi », raconte-t-elle à France Musique, conquise par l’expérience : « On a pu partager un moment musical avec les gens qui venaient se faire vacciner, c’était très agréable. Certains sont venus nous voir, nous ont remercié, ils ont trouvé que c’était une idée très chouette. » 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

D’autant plus agréable pour les élèves du conservatoire que cela faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas produits devant une audience : « Ça nous a fait du bien de faire ça car on ne monte plus du tout sur scène : là c’était la première fois depuis un an, avec plus ou moins un public, ça fait plaisir », confie Mina Levillain.

Le récital a été l'occasion pour les élèves du conservatoire de Colmar de retrouver un public.
Le récital a été l'occasion pour les élèves du conservatoire de Colmar de retrouver un public., © Mairie de Colmar

"Mettre un peu d'ambiance dans le centre"

Un petit récital à l’initiative du maire de Colmar, Éric Straumann. « Je me suis dit : pourquoi ne pas amener des instruments à corde au centre de vaccination ? Plus de 1000 personnes y passent par jour », nous décrit l’élu : « J'ai estimé que cela allait animer un peu l’ambiance dans ce centre, parce que ce n’est jamais un moment agréable de se faire vacciner. Que ça allait aussi apaiser les esprits et amener des gens à découvrir ou redécouvrir la musique classique avec de jeunes talents colmariens. »

Éric Straumann tient à souligner le respect du protocole sanitaire : « Pas d’instrument à vent, pas de chant, le respect des distanciations sociales, le port du masque et un maximum de six musiciens : on était dans les clous. » Le maire réitérerait volontiers l’expérience : « au fur et à mesure des possibilités que nous offre la réglementation, il n’est pas exclu qu’on mette un ensemble avec davantage de musiciens. » Une initiative qui fait des émules : « apparemment, au centre de vaccination de Strasbourg, ils vont tenter de faire la même chose ! » 

Au parc des expositions de Colmar, le public était aux premières loges.
Au parc des expositions de Colmar, le public était aux premières loges., © Elodie BOUCHER