Dans les coulisses : Gustavo Dudamel dirige le Requiem de Berlioz en hommage à Claudio Abbado

Le célèbre chef d'orchestre vénézuélien a appris la mort de Claudio Abbado alors qu'il s'apprête à diriger le Requiem de Berlioz à Notre-Dame de Paris. Un concert exceptionnel qu'il a décidé de dédier à la mémoire du maestro italien décédé ce lundi à l'âge de 80 ans.

Dans les coulisses : Gustavo Dudamel dirige le Requiem de Berlioz en hommage à Claudio Abbado
Répétition générale du Requiem de Berlioz à Notre-Dame de Paris: Gustavo Dudamel dirige les musiciens de l'Orchestre symphonique Simon Bolivar, l'Orchestre philharmonique de Radio France et le Choeur et Maîtrise de Radio France. (© Twitter @elsistema)

C'est un concert exceptionnel et assez particulier que s'apprête à donner Gustavo Dudamel en la cathédrale Notre-Dame de Paris. Mercredi 22 janvier, le jeune chef vénézuélien dirigera le Requiem d'Hector Berlioz interprété par l'Orchestre Philharmonique et le Choeur et Maîtrise de Radio France ainsi que par l'Orchestre symphonique Simon Bolivar du Venezuela. Et c'est pendant les répétitions que Dudamel a appris la mort de Claudio Abbado, son mentor qui a grandement contribué au lancement de sa carrière de chef. Le vénézuélien a donc décidé de dédier le concert de ce mercredi à la mémoire du maestro italien.
Voici sa réaction :

Traduction des propos de Gustavo Dudamel.
« Notre très cher maestro Claudio Abbado nous a quitté ce matin. Il était très proche de nous, et pour moi vous ne pouvez imaginer... Il a été si généreux, il nous a tant donné... Donc c'est vraiment étrange de faire cette première répétition, de ce magnifique Requiem ici à Notre-Dame, ce n'est pas une coïncidence c'est le cycle de la vie. Donc nous sommes ici pour profiter de ce moment mais aussi pour lui rendre hommage... »

Lors de la répétition générale de ce mardi, les musiciens observent une minute de silence à la mémoire de Claudio Abbado, hommage souhaité par celui qui fût son protégé, Gustavo Dudamel. (© Twitter @RCTVenlinea)
Lors de la répétition générale de ce mardi, les musiciens observent une minute de silence à la mémoire de Claudio Abbado, hommage souhaité par celui qui fût son protégé, Gustavo Dudamel. (© Twitter @RCTVenlinea)

Gustavo Dudamel s'est également exprimé dans un communiqué de l'Orchestre Philharmonique de Radio France où il estime que Claudio Abbado est "l'un de ces grands génies inspirés qui traversent l'histoire des arts. Sa générosité infinie et sa constante affection ont été pour moi dès mon très jeune âge, l'un des plus précieux trésors de ma vie ". Dudamel, figure emblématique du réseau musical vénézuélien Sistema en faveur des enfants déshérités ajoute : "bien au-delà de moi, c'est tout le Sistema du Venezuela qu'il considérait comme sa famille ".

Un concert exceptionnel

Depuis lundi, Gustavo Dudamel et les musiciens répètent pour le concert de ce mercredi en la cathédrale Notre-Dame qui est restée accessible aux touristes. De nombreux curieux se sont arrêtés quelques instants ou plus longuement pour profiter de la musique, sans forcément connaître le chef vénézuélien ou l'oeuvre de Berlioz. Exemple avec ce monsieur émerveillé par les répétitions.

Et il n'y a pas que les touristes de passage qui mesurent leur chance, les musiciens de l'orchestre savourent eux aussi l'instant. Il faut dire que le Requiem ou la Grande Messe des morts de Berlioz a de quoi exciter les interprètes. 190 instrumentistes et 160 choristes sont mobilisés pour l'occasion : 8 bassons (contre 3 habituellement), 12 cors, 8 paires de timbales (au lieu de 2) et 88 instruments à cordes (soit presque autant à eux seuls qu'un grand orchestre symphonique complet avec bois, cuivres et percussions). Le choeur, présent dans tous les mouvements de l'oeuvre, fait le double de la taille habituelle. Et ce gigantisme ne s'arrête pas là puisque les quatre fanfares sont placées autour du public, aux points cardinaux de Notre-Dame.

Benoît Gaudelette est percussionniste au sein de l'Orchestre Philharmonique de Radio France.

Le Requiem de Berlioz est d'ailleurs diffusé en direct sur France Musique et sur Arte Live Web à partir de 21h. Pour l'occasion découvrez une diffusion exceptionnelle de l'oeuvre en son 3D sur NouvOson. Le concert restera à l'écoute pendant 6 mois aux formats 5.1 et binaural, au choix.

Zoé Sfez et Victor Tribot Laspière

Sur le même thème