Crise au Venezuela : L’Orchestre Simon Bolivar perd un tiers de ses musiciens

Selon le journal El Pais, un tiers des musiciens de l’Orchestre Simon Bolivar, dirigé par Gustavo Dudamel, aurait quitté le Venezuela, en conséquence de la crise économique et politique qui frappe le pays.

Crise au Venezuela : L’Orchestre Simon Bolivar perd un tiers de ses musiciens
Gustavo Dudamel et l'Orchestre Simon Bolivar , © Maxppp / Miguel Gutierrez

« L’Orchestre Simon Bolivar se fissure ». La crise économique et politique que traverse le Venezuela a fortement touché la formation dirigée par Gustavo Dudamel. Selon un article publié par le journal espagnol El Pais, près de 40 de ses 120 musiciens auraient quitté le pays et rejoint d’autres ensembles symphoniques à l’étranger.

L'article nous révèle que la détérioration de la situation économique du pays aurait entraîné une forte chute des salaires des musiciens et les rémunérations actuelles « n’atteignent même pas les 10 $, ce qui oblige les artistes à trouver des solutions ».

La répression politique menée par le gouvernement de Nicolás Maduro aurait également fortement affectée l’ensemble. Gustavo Dudamel, qui s'était opposé publiquement aux violences exercées à l’encontre des manifestants, n'est pas rentré au Venezuela depuis le début des manifestations et reste à Los Angeles où il dirige l’orchestre philharmonique de la ville. Certains membres de la formation Simon Bolivar « craignent que son passeport ne lui soit confisqué et qu’il soit emprisonné » peut-on lire dans l’article, mais « tous restent en contact permanent ». Des tournées de l’orchestre ont également été annulées, l’une prévue en Asie et une autre en 2018 en Espagne.