Connaissez-vous Anne Queffélec ?

Si vous avez déjà entendu la pianiste Anne Queffélec jouer sur scène, vous avez certainement senti cette générosité contagieuse à la fois dans son jeu et dans sa personnalité, une envie de vous emmener là où elle va avec la musique qu’elle fait vivre dans l’instant.

Connaissez-vous Anne Queffélec ?
Anne Queffélec, portrait 2013

Si vous l’avez rencontrée ou entendue parler de musique, c’est toujours cette générosité qui ressort comme souvenir, parce qu’elle a l’art de trouver le mot juste, de vous convaincre si vous doutez, de vous éveiller à la beauté qu’elle trouve dans la matière qui est la sienne depuis des années déjà et dont elle ne se lasse pas.

En amont de la journée spéciale que France Musique consacre à Anne Queffélec , nous avons souhaité la rencontrer autour de l’idée de proposer, en contrepoint de la journée qu’elle partagera sur les ondes avec nos auditeurs, une tranche de vie de la pianiste. Elle a souhaité nous parler de ce voyage de musicienne qui l’a formée et l’a transformée.

Le rendez-vous est pris dans une petite maison nichée au fin fond d’un jardin improbable, cerné de hautes tours d’un quartier parisien. Un havre caché par la verdure, où habite son fils Gaspard Dehaene, pianiste lui aussi, et où faire de la musique à n’importe quelle heure ne dérange personne. Au milieu d’une pièce claire trône un piano ouvert, avec des partitions disposées sur le pupitre. Des disques et des livres, aussi. Dans un coin de la pièce, des chaises, un tabouret de grand-mère et des pupitres dépliés sont disposés comme s’ils attendaient les musiciens. Anne Queffélec prend le temps de nous accueillir, entre ses tournées, ses répétitions, ses voyages et les cours qu'elle donne à l'Ecole normale. Elle dit naviguer à vue entre ses engagements professionnels et les contraintes de la vie parisienne. Rencontre.

Vous avez grandi aux cotés d'un père écrivain (Henri Queffélec), votre frère Yann Queffélec est écrivain, vous avez baigné dans la littérature dès votre plus jeune âge. Quelle place occupait la musique dans votre enfance ?

Vous choisissez de vous exprimer en musique plutôt que par les mots. Comment s'est fait ce choix?

Avez-vous jamais douté de votre choix de devenir pianiste au cours de votre carrière ?

Quel souvenir gardez-vous de vos débuts en tant que concertiste ?

Vous aimez à vous adresser au public avant vos concerts, à lui donner des clés d'écoute. Est-ce là une manière d'établir un lien ? En quoi est-il important pour vous ?

On a l'impression que pour vous, la musique est avant tout un partage. Pourquoi ressentez-vous ce besoin de transmettre votre passion ?

Vous avez enseigné et continuez à le faire. Comment peut-on justement apprendre à sentir la musique ? Quelle est votre expérience en la matière ?

Propos recueillis par Suzana Kubik

** ACTUALITE DISCOGRAPHIQUE

Sur le même thème