Comment se porte l’emploi dans le secteur culturel en Europe ?

La Commission européenne a publié cette semaine une étude qui offre une vue d’ensemble sur l’emploi dans le secteur culturel en Europe, un marché qui représentait 6 millions de personnes en 2014.

Comment se porte l’emploi dans le secteur culturel en Europe ?
EU Flags Fly Outside The European Commission Building © Bloomberg / Contributeur

C’est un très large tour d’horizon de l’emploi dans le domaine de la culture que vient d’établir Eurostat, la direction de la Commission européenne chargée de de la collecte et de l’harmonisation des données des pays membres de l’Union Européenne pour produire des statistiques officielles à l’échelle communautaire. Elles nous apprennent qu’il y a deux ans, 6 millions d’européens travaillaient dans la culture, ce qui représente près de 3% des actifs au sein de l’Union. C’est au Luxembourg que la proportion d’emplois culturels (5,2%) était la plus forte par rapport à l’emploi total, suivi par la Suède (4,1%), la Finlande et les Pays-Bas (respectivement 3,9%). Cette part s’établissait à 2,8% pour la France, dans la moyenne européenne donc, et elle était réduite à 1,1% pour la Roumanie, dernière du tableau.

La place des femmes et des jeunes

En moyenne, en 2014 les femmes occupaient un peu moins de la moitié des emplois dans le secteur culturel (47%). C’est une part cependant légèrement supérieure à celle de la proportion des femmes dans l’emploi total au sein de l’Union européenne (46%). On constate cette même légère différence pour la place des jeunes dans le milieu de la culture. 18% des employés du secteur culturels avaient entre 15 et 29 ans en 2014, un point de moins que pour l’ensemble du marché du travail (19%). La part des 15-29 ans employés dans la culture a nettement baissée entre 2008, où elle était de 21%, et 2014, ce que l’étude explique notamment par la crise qui a traversé l’Europe ces dernières années. Cette situation est particulièrement frappante en Italie, où la proportion de jeunes est passée de 17% à 10%.

Une surreprésentation des diplômés

En 2014, 60% des gens qui travaillaient dans la culture étaient diplômés de l’enseignement supérieur. C’est presque le double par rapport à l’emploi total où ce chiffre s’élevait la même année à 33%. En haut du tableau, on retrouve une nouvelle fois le Luxembourg, où 84% des employés du secteur culturel étaient diplômés d’études supérieures.

Les artistes et les auteurs

Les données citées ci-dessus concernent tous les travailleurs du secteur culturel et du divertissement, de la production, à la création, en passant par les journalistes, et les architectes. Mais une partie de l’enquête s’intéresse uniquement aux artistes et aux auteurs. Ils étaient 1,9 millions en Europe en 2014, ce qui représente 30% de l’emploi culturel. La Commission nous apprend également que 49% d’entre eux étaient des travailleurs indépendants, contre 15% de l’ensemble des travailleurs européens. Et si en Europe 76% des artistes et auteurs bénéficiaient de contrats à durée indéterminée, Eurostat souligne qu’ils étaient seulement 56% en France à profiter d’un tel contrat en 2014, contre 84% des salariés dans l’ensemble du pays.

Tous ces chiffres sont à retrouver sur ce document d’Eurostat.

Sur le même thème