Colère des compositrices de musique de film concernant l'absence de femmes nommées au prix UCMF

Un groupe de compositrices de musique de films fait savoir son indignation après le dévoilement des nominations pour le prix UCMF 2020. Une seule femme figure parmi les 28 nommés pour cette récompense décernée chaque année.

Colère des compositrices de musique de film concernant l'absence de femmes nommées au prix UCMF
Les lauréats du prix UCMF 2019, © UCMF

Mise à jour, mardi 16 juin :

Jean-François Tifiou, secrétaire général de l'UCMF, a souhaité réagir au communiqué des compositrices. "Je comprend leur mal-être et la problématique. Il y a un manque de visibilité des femmes compositrices de musique pour l'image et à l'UCMF nous y travaillons. Les chiffres dont nous disposons indiquent qu'il y a entre 6% et 8% de femmes, donc d'une façon logique cela explique pourquoi on n'en retrouve pas dans les nommés cette année. Mais ce n'était pas le cas des palmarès précédents". 

Le secrétaire général estime qu'il y aura de plus en plus de femmes qui vont émerger dans les années à venir. Jean-François Tifiou cite l'exemple de la classe de composition à l'image au Conservatoire de Paris dont la moitié des élèves sont des femmes actuellement. La liste des nominations du prix UCMF est établie par un comité de sélection qui choisi parmi les films que les productions leur envoient. "Ce qui prime pour le jury, c'est la partition, pas les profils des compositeurs. Sinon ce seraient des médailles en chocolat". 

Le secrétaire général tient à rappeler les actions mises en places par l'UCMF pour donner plus de visibilité aux femmes compositrices. Comme des rencontres organisées avec certaines d'entre elles et le grand public ou les scolaires, la nomination de trois femmes au conseil d'administration et que quatre femmes ont reçu une récompense depuis la création du prix il y a cinq ans. 

****

Cherchez la femme. Et elle est plutôt facile à trouver parmi les 28 nommés de l'édition 2020 du prix UCMF (Union des compositeurs de musiques de films) : l'oscarisée Hildur Guðnadóttir pour Joker de Todd Philips. Sans elle, on ne trouve dans la liste que des hommes. C'est ce que dénonce un groupe de compositrices de musique de film via un communiqué adressé aux instances de l'UCMF. "Certaines d'entre nous sont perplexes, d'autres indignées, à la lecture de la liste des nommés aux Prix UCMF 2020" écrivent-elles.

Parmi les 8 catégories, une seule femme nommée dans la catégorie Partition internationale. "Il existe pourtant de nombreuses compositrices de musiques de films en France ayant travaillé pour le cinéma, la télévision, le court-métrage et le cinéma d’animation en 2019. Où sommes-nous dans votre sélection ? Selon quelles modalités a-t-elle été établie ?" se demande ce groupe de compositrices.  

Les signataires, au nombre de 27, s'interrogent sur les statuts de l'UCMF qui affiche la "volonté de fédérer les compositeurs de musiques pour l'image en tenant compte de leurs points communs et de leur diversité". Elles prennent pour exemple les nominations et les récompenses de compositrices lors de palmarès importants comme les César ou le Festival de la fiction TV de La Rochelle. 

"En 2020, alors que l'industrie audiovisuelle tout entière s’interroge sur la place faite aux femmes, n’est-il pas temps que vous en fassiez autant ?" questionnent-elles. Le communiqué s'émeut également de l'absence de statistiques concernant les femmes compositrices de musiques de films. Une étude de la Sacem, en cours, devrait prochainement permettre d'avoir les premières données. 

Le communiqué insiste sur l'importance de la "question de la représentation" des femmes et des inégalités qui en découlent : "difficulté pour les jeunes femmes de se projeter dans un métier où les figures sont essentiellement masculines" ou "difficulté pour les professionnels de l’audiovisuel de choisir une femme là où les références ont été principalement des hommes pendant si longtemps". 

Les compositrices signataires rappellent "l'influence capitale" des "rares prix récompensant la composition de musiques de films" pour le grand public et le milieu professionnel. "Nous espérons que vous saurez, dans les éditions futures du prix UCMF, soutenir la visibilité des compositrices et ainsi inspirer les générations à venir" concluent-elles.

La cérémonie de remise des prix aura lieu le mercredi 17 juin.