Claudio Abbado renonce à son salaire de sénateur en faveur de jeunes musiciens

Le maestro italien Claudio Abbado annonce qu'il renonce à son salaire de sénateur à vie afin de le consacrer au financement de bourses d'études de jeunes musiciens.

Claudio Abbado renonce à son salaire de sénateur en faveur de jeunes musiciens
Le maestro Claudio Abbado donnera son salaire de sénateur pour créer des bourses pour les jeunes musiciens. (© Riccardo Musacchio/epa/Corbis)

Nommé sénateur à vie le 30 août dernier par le président italien Giorgio Napolitano, le chef d'orchestre Claudio Abbado vient d'annoncer qu'il ne toucherait pas à son salaire. Il explique vouloir, "en donnant de la valeur à la musique " et en "aidant les talents émergents ", que l'Italie "puisse regarder l'avenir avec davantage de confiance ". C'est l'école de musique de Fiesole, près de Florence (centre), qui recevra cet argent, car "l'éducation musicale est fondamentale pour le développement de la personne ", ajoute le chef d'orchestre.

Né à Milan, Claudio Abbado a été directeur de la Scala de 1968 à 1986, avant d'être nommé à la tête du London Symphonic Orchestra, puis directeur de l'Opéra de Vienne.

Fin octobre, le célèbre architecte Renzo Piano, également sénateur à vie, avait également annoncé qu'il renonçait à son salaire de parlementaire pour le consacrer au financement de projets de jeunes architectes. Le créateur du Centre Beaubourg à Paris ou de "The Shard" à Londres, le plus haut gratte-ciel d'Europe, avait cité parmi ces projets "la réhabilitation des banlieues " et "la consolidation des structures publiques existantes, comme
les écoles
".

La Constitution italienne prévoit la possibilité pour le président de la République de nommer sénateurs à vie des citoyens italiens qui se sont illustrés "pour leurs très grands mérites dans les domaines sociaux, scientifiques, artistiques et littéraires ".

Avec AFP

Sur le même thème