Christine Lagarde, marraine de la tournée américaine de l'Orchestre national de France

Christine Lagarde, actuelle directrice du FMI, devient la présidente du comité d'honneur de la tournée américaine de l'Orchestre national de France du 24 au 31 janvier. L'ensemble donnera 6 dates aux Etats-Unis et au Canada sous la baguette de Daniele Gatti.

Christine Lagarde, marraine de la tournée américaine de l'Orchestre national de France
Mathieu Gallet, pdg de Radio France et Christine Lagarde sur la scène de l'Auditorium de la Maison de la Radio. (© Christophe Abramowitz / Radio France)

Cela faisait quatre ans que l'Orchestre national de France n'avait plus traversé l'Atlantique. L'ensemble dirigé par Daniele Gatti va renouer avec les grandes tournées américaines du 24 au 31 janvier pour six concerts prestigieux. De Boston à Washington en passant par le mythique Carneggie Hall de New York, l'orchestre défendra son savoir-faire orchestral dans un programme Debussy, Tchaikovski et Chostakovitch.

Afin de donner encore plus de visibilité et de rayonnement à cette tournée, Christine Lagarde, actuelle directrice du Fonds monétaire international (FMI) à accepté de la parrainer en réunissant un comité d'honneur comprenant les ambassadeurs de France à Washington, à Ottawa, auprès de Nations unies ainsi que la directrice de l'AmCham, la Chambre de commerce américaine en France.

De passage à la Maison de la Radio pour y rencontrer les musiciens, Christine Lagarde a estimé que cette tournée américaine de l'Orchestre national de France était un "grand geste culturel, une main musicale qu'on étend de l'autre côté de l'Atlantique ". En poste à Washington depuis quatre ans et demi, au siège du FMI, Mme Lagarde a pu se rendre compte du grand attrait des américains de la côte Est pour la musique classique ainsi que de leur attachement à la France.

"Chaque fois que les français brillent, chaque fois que les français apportent cette dimension culturelle exceptionnelle, si je peux y participer en apportant mon nom, mon soutien, mes contacts américains, je le fais toujours avec un grand plaisir " a t-elle déclaré. Consciente de l'importance de la culture pour le rayonnement d'un pays, Christine Lagarde a estimé que les économistes devaient réfléchir à un meilleur moyen de chiffrer son rôle dans le PIB.

"Autour de la culture, il y a toute cette partie non-chiffrée qui relève de l'intangible, de l'incorporel sur laquelle nous sommes assez mauvais pour procéder à des évaluations et pour ce que cela contribue en terme de valeur ajoutée " reconnaît l'ancienne ministre de l'économie sous la présidence de Nicolas Sarkozy. "Trop souvent, la culture est perçue comme un coût. Nous devons faire des progrès pour mesurer plus finement le produit intérieur brut, en prenant en compte sa dimension culturelle et environnementale ".

L'Orchestre national de France dirigé par Daniele Gatti sera le dimanche 24 janvier à Boston, le lundi 25 janvier à Ottawa, le jeudi 28 janvier au Carneggie Hall de New York, le vendredi 29 janvier à Newark, le samedi 30 janvier à Greenvale et le dimanche 31 janvier à Washington.

Au programme : Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy, le Concerto pour violon et orchestre n°1 en la mineur de Tchaikovski avec Julian Rachlin, excepté pour le concert de Boston où l'orchestre donnera le Concerto pour piano n°23 en la majeur K.488 de Mozart avec Alexandre Tharaud, puis la Symphonie n°5 de Chostakovitch.

Sur le même thème