« Chers Messieurs » : la lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazz

Dans une lettre ouverte adressée aux Victoires du jazz 2017, la contrebassiste Joëlle Léandre se questionne et nous interroge sur l’absence de femmes parmi les nommés lors de la cérémonie. Elle y partage sa colère et son envie de voir les choses évoluer.

« Chers Messieurs » : la lettre ouverte de Joëlle Léandre aux Victoires du jazz
La contrebassite Joëlle Léandre, © Schorle

« Je refuse de me taire, de passer l’éponge, d’oublier ». Dans une lettre ouverte publiée sur internet, la contrebassiste Joëlle Léandre pose cette question : « Pourquoi n’y avait-il aucune femme parmi les nommés aux Victoires du jazz 2017 ? »

« Est-ce une provocation ? Un jeu ? », se demande la musicienne, qui fait part de sa colère face à une situation qu’elle juge « archaïque » et « honteuse ». « Le jazz ne s’est pas arrêté en 1950 , » poursuit-elle. « Vous ne pensez-pas qu’une femme puisse réfléchir, composer, avoir des projets, des groupes, en leader (…) Mais où en est-on ? » s’indigne-t-elle, tout en s’intéressant aux conclusions d’une telle absence de représentation : « Comment voulez-vous qu’une jeune femme qui sort d’un conservatoire (ou pas), jouant super bien sa clarinette, son sax ou son piano n’ait pas ce sentiment ? »

« Hommes et Femmes, Femmes et Hommes et c’est toute l’histoire du Jazz ! Maintenant, avec les femmes aussi, n’oubliez pas ! Ne les oubliez plus ! Elles sont brillantes, fortes, dérangeantes, pleines de talent, de surprises, parfois riantes et bosseuses », conclut la musicienne.