Charles Aznavour, légende de la chanson française, est mort

Le chanteur Charles Aznavour est mort lundi 1er octobre à l'âge de 94 ans. Il s’était hissé au rang de légende de la chanson française. Inlassable curieux, il participa également à quelques projets de musique classique.

Charles Aznavour, légende de la chanson française, est mort
Charles Aznavour en concert à Barcelone, le 20 avril 2018, © Getty

C’est un mythe qui s’éteint. Charles Aznavour est mort dans la nuit du dimanche 30 septembre au lundi 1er octobre en sa maison des Alpilles, dans le sud de la France. 

France Musique lui rend hommage dès ce lundi 1er octobre, notamment à 15h dans l'émission Arabesques qui diffuse un extrait du Pierre et le Loup dont Aznavour fut le récitant.  Alex Dutilh lui rendra également hommage dans Open Jazz, à 18h, et Nathalie Piolé consacrera à 19h son Banzzaï à ses chansons en anglais. Une nuit spéciale est réalisée par Françoise Monteil dans minuit à 3h du matin, comprenant notamment des extraits d'émission avec Luc Bérimont et un récital à l'Olympia le 23 janvier 1965. Dimanche 7 octobre, Laurent Valero proposera une émission spéciale de repassez moi l'standard autour des standards internationaux d'Aznavour.  

Charles Aznavourian est né à Paris le 22 mai 1924. En 1941, il rencontre un jeune auteur compositeur, Pierre Roche, avec qui il écrit un duo et écume les cabarets de la capitale. En 1946, il rencontre Edith Piaf et son idole, Charles Trenet. A la fin des années 40, le duo Aznavour–Roche part pour les Etats–Unis puis pour Montréal où il reste à l'affiche pendant des mois. En 52 il commence à chanter en solo, mais sans succès. En revanche, il se fait un nom comme compositeur pour Mistinguett, Patachou, ou encore Juliette Gréco. C'est en 1957 que Aznavour connaît enfin le triomphe lors d'une série de concerts à l'Alhambra puis à l'Olympia où il passe pour la première fois en tête d'affiche. Il décide alors d'entreprendre une tournée à l'étranger.

Sa carrière cinématographique prend parallèlement son envol. En 1958, il tourne «Les dragueurs» de Jean–Pierre Mocky et «La tête contre les murs» de Georges Franju pour lequel il reçoit le prix d'interprétation masculine du cinéma français. François Truffaut fait appel à lui en 1960 pour «Tirez sur le pianiste» et le succès de ce film aux Etats–Unis lui ouvre les portes du Carnégie–Hall, le prestigieux music–hall new–yorkais. La critique est enthousiaste et Aznavour commence alors un véritable tour du monde qui va durer plusieurs années.

En 1975, à l'occasion du soixantième anniversaire du génocide arménien, il crée la chanson «Ils sont tombés». Cette même année, il joue pour Claude Chabrol dans «Folies Bourgeoises» et retrouvera le metteur en scène en 1983 pour «Les Fantômes du Chapelier». Vedette internationale, ses chansons sont reprises par les plus grands. Ray Charles chante «La mamma» et Fred Astaire «Les plaisirs démodés» en 1976 et peu de temps avant de disparaître, en 1977, Bing Crosby reprend «Hier encore». En 1978, il entame une tournée internationale et encore une fois, triomphe à Broadway. L'année suivante, il joue dans le film «Le Tambour» de Volker Schloendorff qui obtient la Palme d'or au Festival de Cannes. 1980, il triomphe à l'Olympia dont il est maintenant un des piliers et l'année suivante, il reprend ses tours de chant à travers le monde.

En décembre 1988, le terrible tremblement de terre en Arménie (50.000 morts) dans la région de Leninakan et Spitak, mobilise l'artiste qui va mener un combat ininterrompu depuis pour aider sa terre d'origine. Il crée à cette occasion la Fondation «Aznavour pour l'Arménie» qui se charge de collecter et d'envoyer vêtements et nourriture pour la population. Charles Aznavour est nommé, Ambassadeur permanent en Arménie par l'Unesco.

En 1997, il obtient la Victoire de la Musique du meilleur interprète masculin. En 2002 sort Ararat, un film sur le souvenir du génocide réalisé par le Canadien d'origine arménienne Atom Egoyan dans lequel il joue.

En septembre 2003, Charles Aznavour a publié ses mémoires, "Le temps des avants" (Flammarion) et sorti un album en décembre, "Je voyage". En octobre 2007, Charles Aznavour a donné vingt concerts au Palais des Congrès de Paris, suivis par une tournée de 28 spectacles en France, Suisse et Belgique. Le 8 décembre 2008, l'album Duos est sorti.

Un récit intime, "A voix basse" parait en octobre 2009 et le 27 novembre, arrivée d'un nouvel album : "Aznavour and Clayton Hamilton Jazz Orchestra". Comme son nom l'indique, cet opus a été enregistré avec la participation du légendaire arrangeur contrebassiste John Clayton. Les deux artistes y reprennent 12 grands standards, dans la plus pure tradition du jazz orchestral américain.