Catherine Ruggeri choisie pour piloter la création du Centre national de la musique

Franck Riester, ministre de la Culture a réuni l'ensemble de la filière musicale ce jeudi 21 mars afin de lancer les travaux préparatoires de la création du Centre national de la musique. Le comité opérationnel sera présidé par Catherine Ruggeri, inspectrice générale des affaires culturelles.

Catherine Ruggeri choisie pour piloter la création du Centre national de la musique
Franck Riester, ministre de la Culture, a annoncé la mise en place du comité opérationnel, chargé de piloter la création du Centre national de la musique, © AFP / Ludovic Marin

Jamais a-t-on été aussi proche de la création du Centre national de la musique (CNM). Projet initié par le ministère de la Culture en 2011 et maintes fois repoussé, il devrait bel et bien voir le jour le 1er janvier 2020. Ce jeudi 21 mars, Franck Riester, actuel locataire de la rue de Valois, a réuni l'ensemble de la filière musicale pour faire un point d'étape. Il en a profité pour annoncer la constitution d'un comité opérationnel qui aura la charge de mettre sur pieds le CNM. Comité dont le ministre a confié la présidence à Catherine Ruggeri. 

Cette inspectrice générale des affaires culturelles, passée par le Centre national du livre et par la commission de classification des œuvres cinématographiques, a « semblé être la personne la plus à même de conduire cette mission délicate » selon Franck Riester, « en raison de sa longue expérience dans le domaine culturel, de sa connaissance de l’administration et, bien sûr, de son expertise dans le secteur musical ».

Le ministre de la Culture a précisé que ce comité devra mettre en oeuvre les « aspects juridiques, budgétaire, administratifs, immobiliers et sociaux - liés aux transferts de personnels ». Le Centre national de la musique réunira les différentes structures de la filière, comme le Centre national de la chanson, des variétés et du jazz (CNV), le Fonds pour la création musicale, le Centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles (IRMA) et également le Bureaux export de la musique, dont l'intégration au CNM n'est pas encore tranchée. 

Le Centre national de la musique, à l'instar du CNC pour le cinéma, aura pour mission de fédérer l'ensemble de la filière musicale pour soutenir la création et la diffusion. Un projet de loi, porté par le député LREM Pascal Bois, sera prochainement déposé afin de rendre légale la création.