Caetano Veloso dénonce le « fascisme du gouvernement brésilien » sur les réseaux sociaux

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le chanteur brésilien Caetano Veloso tire la sonnette d'alarme : « sous couvert de démocratie, le fascisme au Brésil montre ses griffes.» Pour le musicien, il y a comme une impression de déjà vu.

Caetano Veloso dénonce le « fascisme du gouvernement brésilien » sur les réseaux sociaux
Le chanteur et compositeur brésilien Caetano Veloso, © Getty / Brazil Photo Press

« Je n'aurais jamais cru que j'allais vivre une telle régression dans ma vie ». C'est avec ces mots que commence la courte vidéo publiée par le célèbre chanteur, compositeur et activiste politique brésilien Caetano Veloso sur les réseaux sociaux. Un des plus grands musiciens du pays y dénonce « le fascisme du gouvernement brésilien » : « J'ai passé ma jeunesse à lutter contre la censure dans mon pays et contre la brutalité de la dictature militaire qui m'a jeté en prison et qui a tué et torturé tellement de personnes. Cela peut sembler incroyable, mais aujourd'hui je revis une telle situation où sous couvert de la démocratie le fascisme montre ses griffes. Le gouvernement brésilien ne mène pas seulement la guerre contre les arts et les créateurs, mais aussi contre l'Amazonie et les droits de l'homme en général. »

Complice des artistes tels que Gilberto Gil (ministre de la culture de 2003 à 2008) , Gal Costa, Tom Zé, Chico Buarque, une des figures phares de la bossa nova et du tropicalisme, Caetano Veloso est un des artistes brésiliens les plus respectés à l'échelle internationale. Son engagement contre la junte pendant la dictature militaire au Brésil ( 1964-1985 ) lui a valu la censure, certaines de ses chansons furent interdites, il a vécu la prison ( en 1968, avec Gilberto Gil) et l'exil à Londres .

Caetano Veloso s'était déjà exprimé publiquement contre Jair Bolsonaro avant son élection en octobre 2018. Depuis, le gouvernement du président d’extrême droite n'a  eu de cesse de multiplier des mesures qui ont pour objectif de museler la culture et les arts dans le pays. 

Pour mieux comprendre la situation actuelle au Brésil, suggère le chanteur à la fin de la vidéo, il faut visionner le documentaire réalisé par la jeune Brésilienne Petra Costa, en lice en ce moment pour l'Oscar, The Edge of Democracy.