Le compositeur Bright Sheng démissionne après avoir montré à ses étudiants un Othello avec une "blackface"

Aux Etats-Unis, le compositeur Bright Sheng a renoncé à ses cours de compositions après la polémique qu’il avait suscité en montrant à ses étudiants une version d’Othello de 1965 où Laurence Olivier arbore une « blackface ».

Le compositeur Bright Sheng démissionne après avoir montré à ses étudiants un Othello avec une "blackface"
Le compositeur Bright Sheng renonce à ses cours de compositions, après la polémique qu’il avait suscité en montrant à ses étudiants une version d’Othello de 1965 où Laurence Olivier arbore une « blackface »., © Getty / Photo By Lea Suzuki/The San Francisco Chronicle via Getty Images

Bright Sheng, compositeur et professeur de composition à la University of MichiganSchool of Music, Theatre & Dance, a décidé de ne plus assurer son cours a annoncé vendredi 1er octobre David Gier, doyen de l’institution.

Le compositeur, né en Chine en 1955, est un des musiciens contemporains les plus connus outre-Atlantique. Après avoir travaillé notamment avec Leonard Bernstein, Bright Sheng est aujourd'hui un compositeur dont la musique, par exemple sa composition H’un (lacérations), est jouée par de nombreux orchestres américains et chinois. Il a été notamment compositeur résident au Seattle Symphony et à l'Opéra de Chicago et doit encore créer un opéra à San Francisco en juin prochain. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une version d'Othello datant de 1965

Bright Sheng avait choisi de diffuser lors d’un de ses cours, le 10 septembre, consacré à analyser l’Otello de Verdi et ses rapports avec la pièce originale de Shakespeare, une version datant de 1965 où l’on peut voir Maggie Smith donner la réplique à un Laurence Olivier maquillé de noir sous sa perruque, contrefaisant une voix grave qui n’est pas la sienne pour faire de son personnage un maure ‘authentique’. 

L’interprétation du comédien britannique avait suscité des critiques dès la parution du film en 1966. Dans un campus américain en 2021, la proposition a choqué plusieurs étudiants qui ont fait part de leur malaise aux autorités de l’université, reprochant notamment au professeur de n’avoir pas prévenu les élèves ni expliqué le contexte. « Je n'arrivais pas à croire que le professeur Bright Sheng ait décidé de montrer à ma classe cette vidéo 2021 » écrit un étudiant dans une longue tribune.

J'étais stupéfaite, explique une autre étudiante au Michigan Daily. Dans une école qui prêche la diversité et qui cherche à ce que tout le monde comprenne l'histoire des 'personnes de couleur' en Amérique, j'ai été choquée que [Sheng] montre quelque chose comme ça dans un endroit qui est censé être un espace sûr.

Des excuses qui mettent le feu aux poudres

Bright Sheng s’excuse une première fois en interne avant que le doyen de l’université n’écrive à son tour pour expliquer : « les actions du professeur Sheng ne sont pas conformes à l'engagement de notre école en matière d'action antiraciste, de diversité, d'équité et d'inclusion ». Sheng envoie une semaine plus tard des excuses officielles à ses élèves où il écrit notamment :

Je suis un bon ami de mes collègues George Shirley, Antony Elliott et Shirley Verrett et j'ai souvent collaboré avec eux. [...] Tout au long de ma carrière d'enseignant, j'ai eu de nombreux étudiants afro-américains et j'ai gardé contact avec eux. [...] En juillet dernier, ma fille a été invitée par Kanye West à se produire à Las Vegas et à Altanta. Je n'ai jamais pensé être discriminatoire à l'égard de quelque race que ce soit.

A la suite de ces excuses, une lettre ouverte est envoyée par des étudiants mais aussi des membres de l'université qui pointe que le compositeur « a choisi de se défendre en énumérant toutes les personnes appartenant au groupe des personnes d'ascendance africaine qu'il a aidées ou avec lesquelles il s'est lié d'amitié au cours de sa carrière » et appelle à sa démission. 

« J'essaie simplement de dire que je ne fais pas de discrimination »

C'est le compositeur lui-même qui a choisi finalement d'arrêter son cours, continuant néanmoins ses autres activités au sein de l'université. Cette dernière étant d'autant plus soucieuse d'éviter le scandale qu'elle a récemment eu à gérer des affaires d'agressions sexuelles au sein de l'établissement.

Bien sûr, les temps ont changé, et j'ai fait une erreur en montrant ce film, écrit encore Bright Sheng au Michigan Daily. C'était un manque de sensibilité de ma part, et je suis vraiment désolé.

Une polémique qui témoigne du caractère brûlant de la question du racisme aux États-Unis, particulièrement dans le milieu universitaire.