Bernard Foccroulle quittera la direction du Festival d'Aix en 2017

Le directeur du Festival international d'Art lyrique d'Aix-en-Provence Bernard Foccroulle a annoncé ce vendredi 18 décembre qu'il ne briguera pas un nouveau mandat en 2017, et ce pour des raisons personnelles. Il met ainsi fin à une ère de dix ans à la tête de l'institution.

C'est la fin d'une époque. Une ère de l'histoire du Festival internation d'Art lyrique d'Aix-en-Provence qui aura duré dix ans : l'ère Bernard Foccroulle. Le directeur de l'institution a annoncé vendredi 18 décembre qu'il ne sollicitera pas de quatrième mandat en 2017, et qu'il quittera donc Aix-en-Provence pour se consacrer à l'interprétation, à la composition, et à la réflexion sur les enjeux culturels.

Liègeois de naissance, organiste de formation (il a étudié l'orgue au Conservatoire royal de Liège), Bernard Foccroulle a enseigné l'analyse musicale à Liège, et enseigne l'orgue depuis 2009 au Conservatoire royal de Bruxelles. Egalement compositeur, il a écrit de nombreuses pièces pour orgue, ainsi que de la musique de chambre.

Après quinze années passées au Théâtre royal de la Monnaie, à Bruxelles, où il succéda à Gerard Mortier en 1992, Bernard Foccroulle prit la tête du Festival d'Aix en 2007, suite au départ de Stéphane Lissner à la Scala de Milan. Parmi ses productions les plus marquantes, on note David et Jonathas de M.A. Charpentier, par les Arts Florissants dirigés par William Christie dans une mise en scène d'Andreas Homoki, Written on skin de George Benjamin, ou encore l' Elektra de Strauss dirigée par Esa-Pekka Salonen dans l'ultime mise en scène de Patrice Chéreau. En 2014, le festival affichait un taux de remplissage à 98,2% et un budget de 22 millions d'euros.

Sur le même thème