Beethoven à l’honneur pour l’édition 2020 de la Folle Journée de Nantes

Alors que la 25e édition de la Folle Journée de Nantes s’est achevée le dimanche 3 février 2019, le festival annonce qu’il sera consacré à Beethoven en 2020. On célébrera alors les 250 ans de la naissance du compositeur allemand.

Beethoven à l’honneur pour l’édition 2020 de la Folle Journée de Nantes
La Folle Journée 2019 à la cité des congrès de Nantes, © Maxppp / Franck Dubray

Placée sous le signe du voyage, la 25e édition de la Folle Journée de Nantes se déroulait jusqu’au dimanche 3 février 2019. 132 100 billets ont été vendus et 150 000 personnes ont assisté aux concerts cette année, annoncent les organisateurs. 2 500 artistes étaient présents pour les diverses représentations, « c’est le festival le plus fou, car on est les seuls à proposer autant de concerts dans une temporalité aussi courte : sur 5 jours, nous proposons 317 concerts, c’est donc fou à tous les niveaux », déclare Joëlle Kerivin, directrice générale du festival, dans un communiqué.  

Le thème de la 25e édition, Carnets de voyage, a permis de rendre hommage à de grands compositeurs inspirés par la culture de l’Autre, Liszt, Mendelssohn ou Berlioz. Des compositeurs dont la vie a été marquée par la mer ont également été mis à l'honneur. 

Le voyage s'est aussi fait grâce à des artistes venus du monde entier, comme le violoniste franco-serbe Nemanja Radulovic, l'Orchestre National Symphonique du Tatarstan, l’orchestre des Jeunes de l’Oural, l’ensemble canadien le Collectif9, Signum Saxophone Quartet, l’ensemble Corse Tavagna, ou encore David Chalmin, Massimo Pupillo et Thighpaulsandra, musiciens cultes de la scène expérimentale.

La Folle Journée, c’est « 80% de musique classique, avec des incursions vers les musiques traditionnelles et actuelles », souligne Joëlle Kerivin.

L'édition 2018, sur le thème de l'exil, avait enregistré la vente de près de 135 000 billets et celle de 2017, sur le thème de la danse, près de 140 000 billets. L’an prochain, le festival nantais sera donc consacré à Beethoven, à l’occasion du 250e anniversaire du compositeur allemand. 

avec AFP