Ariane Mnouchkine dans la Matinale : « La musique est reine »

Après les attentats terribles commis à Paris vendredi 13 novembre, la Matinale de France Musique a souhaité apporter un peu de réconfort à ses auditeurs en invitant différentes personnes du monde de la culture et de la musique, dont voici les plus beaux témoignages.

Ariane Mnouchkine dans la Matinale : « La musique est reine »
La Matinale du 16 novembre

Comment parler de culture après les attentats de Paris ? Lundi matin dans la Matinale de France Musique, les réponses se sont tissées naturellement, que ce soient en musique ou à travers la voix des intervenants : la metteur en scène Ariane Mnouchkine, le romancier et poète tunisien Hédi Kaddour, mais aussi le dessinateur Joann Sfar. Puis des musiciens venus spécialement lundi matin pour jouer et parler : Christian-Pierre et Adrien La Marca, Emmanuelle Swiercz, David et Thomas Enhco, Henri Demarquette, et Magali Mosnier.

Joann Sfar, dessinateur :

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

Je suis frappé par la grande vulnérabilité de notre jeunesse, par leur manque de pensée. Cela fait un an que j’entends notre jeunesse dire “On nous a fait du mal donc on a dû faire quelque chose de mal”... Il faut que nos artistes arment de concepts notre jeunesse. Il faut que notre jeunesse sache répondre quand on lui dit qu’elle n’a pas de spiritualité, de civilisation. Quand on est vieux, on sait dire “Je ne sais pas”. C’est vital que nos artistes n’aient pas honte de notre civilisation, de notre pluriculturalisme.

guillemets fermants
guillemets fermants

Ariane Mnouchkine, metteur en scène

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

Je comprends qu’ils veulent tuer la musique. S’il y a un Dieu, je pense que la musique est son expression. En voyant Emmanuelle (Swiercz ) jouer, je me suis dit “En plus c’est une femme qui joue”... Il y a de quoi les rendre fou ! La musique est l’ennemie de ces gens-là et elle vaincra, éternelle et parfaite. Cela donne de la force, voilà pourquoi nous sommes là, envers et contre tout : chagrin, tristesse et émotion. La musique est reine.

guillemets fermants
guillemets fermants
guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

Vous, les musiciens, vous avez besoin de jouer et nous de vous entendre. Et nous avons aussi besoin de la simplicité et de l’humilité qu’il y a dans ce studio ce matin.

guillemets fermants
guillemets fermants

Hédi Kaddour, poète et romancier

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

La musique est impitoyable. La musique est un langage porté à sa perfection. La tâche des écrivains, c’est de veiller et de lutter contre la perversion du langage par le religieux, le réactif ou la bêtise émotionnelle.

guillemets fermants
guillemets fermants

Thomas Enhco, violoniste et pianiste

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

La musique est une expression de la joie de vivre et de ce qui peut rassembler au-delà des barrières, des langages, des religions. C’est très important de continuer à jouer coûte que coûte.

guillemets fermants
guillemets fermants

Christian-Pierre La Marca, violoncelliste

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

Lorsque l'on joue du Bach et que l'on est violoncelliste, on se rappelle du grand et courageux Rostropovitch. Jouer Après un rêve de**Gabrirel Fauré**, c’est montrer que nous sommes dans une autre dimension aujourd'hui. Nous sommes un peu en train de perdre le rêve de liberté que nous avions avant ces attaques. C’est difficile pour nous, les artistes, de continuer.

guillemets fermants
guillemets fermants

Adrien La Marca, altiste

guillemets ouvrants
guillemets ouvrants

Plus les gens écouteront la musique, plus les gens parleront librement et se sentiront libres de tout, de s’exprimer en tant qu’être humain. Et je pense que c’est ça la liberté.

guillemets fermants
guillemets fermants

Lors de la Matinale, Ariane Mnouchkine a lu un extrait d'un article publié dans Libération. Pour lire le texte en entier écrit par le jouraliste Luc Le Vaillant, c'est ici: On s'embrassera en abominables pervertis.

Sur le même thème