Vol de hautbois à la gare de Lille-Europe : le musicien appelle à l'aide

Le hautboïste Jean-Philippe Thiebaut, co-soliste de l'Orchestre national d’Île-de-France (ONDIF), lance un appel à l'aide suite au vol de l'un de ses instruments samedi 24 mars à la gare de Lille-Europe.

Vol de hautbois à la gare de Lille-Europe : le musicien appelle à l'aide
Une photo du hautbois Triebert dérobé à Jean-Philippe Thiebaut samedi 24 mars à la gare de Lille-Europe

L'appel à l'aide a été relayé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux. Jean-Philippe Thiebaut, hautboïste co-soliste de l'Orchestre national d’Île-de-France, s'est fait voler l'un de ses instruments et tient à le faire savoir au plus grand nombre, afin de multiplier les chances de le retrouver rapidement. Samedi 24 mars, alors qu'il achetait un journal à la gare de Lille-Europe, le musicien a oublié son hautbois près de la caisse. S'en rendant compte rapidement, il retourne sur les lieux mais trop tard. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Paramétrer les cookies

Jean-Philippe Thiebaut a rapidement fait une déclaration aux objets trouvés ainsi qu'auprès de la police, nous apprend une publication Facebook d'Anima Eterna Brugge, ensemble avec lequel le musicien collabore régulièrement. S'en suit une description précise du hautbois en question qui, selon Thiebaut, présente une particularité « extrêmement importante » le rendant « unique ». L'instrument, un Triebert (système 6) en palissandre claire et datant des années 1900, possède en effet une petite dizaine de « trous de 5 mm de diamètre rebouchés avec des petites chevilles en bois ». 

Une spécificité rarissime qui laisserait penser que l'instrument avait probablement servi à « faire des essais » de différents systèmes de clétage, précise le hautboïste. Jean-Philippe Thiebaut prie quiconque qui pourrait avoir des informations de le contacter à l'adresse mail suivante : thiebaut.jean-philippe@orange.fr.