Anne-Sophie Mutter et le projet Démos lauréats du Praemium Imperiale 2019

Le « Nobel des arts » décerné chaque année par la Japan Art Association a récompensé cette année la violoniste allemande Anne-Sophie Mutter pour le prix musique, et le programme Démos avec le Prix d'encouragement aux jeunes artistes.

Anne-Sophie Mutter et le projet Démos lauréats du Praemium Imperiale 2019
La violoniste Anne-Sophie Mutter, lauréate du Praemium Imperiale 2019 dans la catégorie Musique, © Getty

Les lauréats du très prestigieux prix Praemium Imperiale ont été annoncés ce mardi 17 septembre à l'Institut de France (Paris). Pour sa 31e édition, le « Nobel des arts » - comme on le surnomme - a ainsi récompensé les artistes suivants :

  • Peinture : William Kentridge (Afrique du Sud) 
  • Sculpture : Mona Hatoum (Royaume-Uni, Palestine) 
  • Architecture : Tod Williams et Billie Tsien (États-Unis) 
  • Musique : Anne-Sophie Mutter (Allemagne) 
  • Théâtre-cinéma : Bando Tamasaburo (Japon) 
  • Prix d’encouragement / Jeunes artistes : Démos (France)

Ce dernier prix, remis depuis 1997, est accompagné d'une récompense de 5 millions de yens (environ 43 000). Le programme Démos n'est pas le premier projet musical ainsi récompensé, il prend la suite d'El Sistema (en 2006) et de l'Asian Youth Orchestra de Hong Kong (2010). 

Anne-Sophie Mutter et chacun des lauréats du Praemium Imperiale recevront la somme de 15 millions de yen (environ 127 000 euros), un diplôme, ainsi qu'une médaille remise par le prince Hitachi, oncle de l'empereur du Japon, lors d'une cérémonie qui se déroulera le 16 octobre prochain.   

Nombreuses grandes figures de la musique classique ont déjà été honorées de ce prix. Ce fut le cas par exemple du violoncelliste Mstislav Rostropovitch, du compositeur Arvo Pärt, ou encore, l'an dernier, du chef d'orchestre Riccardo Muti.