Anna Netrebko récompensée par le prix Polar Music

Le prestigieux Polar Music Prize a été décerné cette année à la soprano russe Anna Netrebko, ainsi qu'à la compositrice américaine Diane Warren, autrice de nombreux tubes pour Céline Dion ou Whitney Houston.

Anna Netrebko récompensée par le prix Polar Music
La soprano russe récompensée par le Polar Music Prize 2020, © AFP / HANS PUNZ

Le Polar Music Prize a été conjointement décerné mardi 10 février à la soprano russe Anna Netrebko et à la compositrice américaine Diane Warren, qui a signé d'innombrables tubes pour Céline Dion ou Whitney Houston notamment. Les lauréates recevront chacune un million de couronnes (95 000 euros) lors d'un gala télévisé à Stockholm le 9 juin en présence du roi Carl XVI Gustaf de Suède.  

La soprano Anna Netrebko, 48 ans, est connue aussi bien pour l'amplitude de sa voix que pour son sens de l'interprétation, évoluant du bel canto aux rôles plus dramatiques comme la Tosca de Puccini. « Dès que je suis sur scène, quelque chose se passe et la qualité de la performance est dix fois meilleure, comme si une voix me disait quoi faire. Il en est toujours allé ainsi pour moi », a réagi la chanteuse, citée dans le communiqué du prix Polar.  

Onze fois nommée aux Oscars, Diane Warren, 63 ans, a écrit pour une pléïade d'artistes, parmi lesquels Justin Bieber, Cher, Christina Aguilera, Mary J. Blige, Whitney Houston mais aussi Céline Dion et Aerosmith. « Je n'ai pas confiance en moi en tant qu'être humain mais j'ai une confiance inébranlable en ma musique. Quand je sais que quelque chose sonne, qu'une chanson est faite pour quelqu'un, j'ai confiance, et cette confiance, rien ne peut l'ébranler », a commenté Diane Warren dans le communiqué.  

Le prix Polar de la musique se donne pour objectif de « briser les frontières musicales en réunissant les gens venus des différents mondes de la musique ». Il a déjà récompensé Elton John et Mstislav Rostropovich aussi bien que Gilberto Gil et György Ligeti , Renée Fleming et Pink Floyd ou Pierre Boulez et Joni Mitchell.

Avec AFP