Angela Hewitt pleure son piano Fazioli

Le piano de la canadienne Angela Hewitt, un F278 Fazioli unique doté de quatre pédales, a été brisé alors que des déménageurs tentaient de le sortir d’un studio, à Berlin, fin janvier 2020.

Angela Hewitt pleure son piano Fazioli
Angela Hewitt espère que son piano Fazioli repose désormais "au paradis des pianos", © Getty / Hiroyuki Ito

« Je me sens prête aujourd’hui à partager une très triste nouvelle ». Sous le choc, la pianiste canadienne Angela Hewitt a dû attendre 10 jours avant de réussir à annoncer, le 9 février 2020, que son piano à queue F278 Fazioli avait été détruit. 

L’accident s’est produit à Berlin, à la fin du mois de janvier. Alors que la musicienne venait de terminer l’enregistrement d’un disque Beethoven, des déménageurs ont brisé l’instrument en tentant de le faire sortir du studio. Un instrument unique au monde explique la pianiste, puisqu’il s’agit du seul F278 Fazioli doté de quatre pédales. « Il m’accompagnait à chaque enregistrement en Europe depuis 2003 », écrit Angela Hewitt, qui parle de la perte de son « meilleur ami ». 

Inspecté par l’équipe du fabricant italien de piano Paolo Fazioli, l’instrument n’est aujourd’hui pas réparable, « le cadre métallique est brisé », tout comme de nombreux éléments de la structure du piano, « ça n’aurait pas de sens », explique Angela Hewitt. 

« L’équipe de déménageurs était mortifiée après l’accident, en 35 ans de métier cela ne leur avait été jamais arrivé. Au moins, personne n’a été blessé », ajoute la musicienne. Elle attend aujourd’hui la réponse des assurances, avant de se rendre à Sacile, en Italie, pour se procurer un nouveau piano auprès de Paolo Fazioli, « mais cela devrait prendre  plusieurs mois ». Le sien était estimé à 194 000 dollars selon CNN, soit environ 178 000 euros.