André Rieu mis hors de cause dans l’affaire des joueurs de flûte de pan mineurs

La justice néerlandaise a annulé l’amende de 116 000 euros prononcée à l'encontre d'André Rieu. Le violoniste était accusé d'avoir avoir fait jouer sur scène des musiciens roumains mineurs après l’heure autorisée par la loi lors d’une tournée en 2015.

André Rieu mis hors de cause dans l’affaire des joueurs de flûte de pan mineurs
André Rieu, 2017, © Maxppp / Arifoto UG

Au Pays-Bas, l’équipe de production d’André Rieu a réussi à faire annuler l’amende de 116 000 euros infligé au violoniste pour avoir laissé jouer sur scène des musiciens mineurs après l’heure autorisée par la loi néerlandaise. En 2015, le violoniste avait invité un groupe de joueurs roumains de flûte de pans, âgés de 9 à 12 ans, à se produire à ses côtés lors d’une série de concerts à Maastricht. En dépit de la loi néerlandaise qui interdit aux mineurs de jouer après 23h, les jeunes musiciens étaient restés sur scène jusqu’à minuit.

Dans un premier temps, le violoniste avait écopé d’une amende de 236 000 euros, qui a ensuite été réduite à 116 000 euros. Mais cette somme était encore « disproportionnée » pour l’avocat d’André Rieu qui affirme que les enfants étaient sous la responsabilité du musicien Gheorghe Zamfir, avec lequel les jeunes roumains se produisaient. L'avocat avait annoncé son intention de saisir la justice et les tribunaux viennent donc de lui donner raison, en annulant cette amende. La justice estime en effet que cette peine était « infondée » et que les preuves étaient « insuffisantes » pour démontrer que c’est bien le musicien qui a embauché les enfants jusqu’à une heure tardive. André Rieu est donc innocenté.