Aide exceptionnelle : 20 millions d'euros confirmés pour les festivals de musique

Les organisateurs des festivals pourront y prétendre "dès que le calendrier de reprise sera connu", précise le Centre national de la musique. Le dispositif sera accessible en ligne.

Aide exceptionnelle : 20 millions d'euros confirmés pour les festivals de musique
Hervé Niquet dirige le Jeune Orchestre de l'Abbaye au Festival de Saintes le samedi 18 juillet 2020, © Radio France / Benjamin François / France Musique

Un grosse enveloppe pour permettre à la musique de redémarrer. Sur les 30 millions d'euros d'aides aux festivals promis par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, 20 millions iront aux festivals de musique et de variétés. Le conseil d’administration du Centre national de la musique (CNM) a approuvé ce mercredi la mise en place de ce fonds de soutien exceptionnel. Afin de répartir au mieux les aides, le CNM travaillera en étroite collaboration avec les directions régionales des affaires culturelles (Drac) et les directions des affaires culturelles (Dac). 

Ce sera la "commission Festival" du Centre national de la musique qui étudiera les demandes et qui sera chargée d'attribuer les sommes. Le dispositif sera ouvert et accessible en ligne sur le site de l’établissement, "dès que le calendrier de reprise d’activité sera connu", précise le CNM. 

Une aide pour la musique "toutes esthétiques confondues"

Pourront prétendre au coup de pouce financier les organisateurs qui présentent une programmation "relevant du champ d’activité du CNM - musique toutes esthétiques confondues et variétés - pour au moins deux-tiers des propositions artistiques", précise l'établissement, dont le festival débutera "entre le 15 mai et le 30 septembre 2021" avec une billetterie majoritairement payante. L’aide globale ne pourra pas dépasser les 400 000 €.

Les festivals travaillent en ce moment à partir des annonces du mois de février, à savoir une jauge à 5000 personnes maximum, assises et distancées. En espérant que la crise sanitaire ne vienne pas une nouvelle fois jouer les trouble-fêtes.