À Nuremberg, le metteur en scène Peter Konwitschny évincé pour des "propos discriminatoires"

Peter Konwitschny devait mettre en scène le Trouvère de Verdi. La "discrimination n'a pas sa place" au théâtre de Nuremberg, peut-on lire dans un communiqué.

À Nuremberg, le metteur en scène Peter Konwitschny évincé pour des "propos discriminatoires"
Peter Konwitschny aurait tenu ces propos lors d'une répétition, © AFP / Bernd Weissbrod / DPA

À quelques jour de la première du Trouvère de Verdi, qu'il met en scène, Peter Konwitschny a été prié de quitter la production. En cause : des propos "inappropriés et discriminatoires" qu'il aurait tenu lors d'une répétition, peut-on lire dans un communiqué du Staatstheater, l'Opéra de Nuremberg. L'établissement a fait savoir que la "discrimination n'avait pas sa place" en son sein, et que la démission de Peter Konwitschny, 76 ans, était la "seule conséquence possible" considérés les faits. C'est Marie-Christine Lüling, son assistante, qui a pris en charge la fin des répétitions.

Le metteur en scène donne des détails

La direction n'a pas souhaité évoquer le contenu ni le contexte précis des propos, mais Peter Konwitschny a donné sa version des faits au média bavarois BR24. Il explique que les mots qui lui sont reprochés ont été prononcés durant une scène avec des chœurs, où des religieuses devaient paraître choquées car menacées par une arme à feu. "L'une d'elles est une chanteuse noire, avec qui j'ai souvent travaillé." Selon le metteur en scène, cette dernière a détourné son regard de l'arme. C'est alors que Peter Konwitschny lui aurait dit : "C'est comme en Afrique, quand un lion vous attaque, votre regard ne peut se détacher de lui." À la suite de l'épisode, une rencontre a été organisée entre lui et la chanteuse : "Je lui ai dit qu'à aucun moment je pensais ne l'avoir blessé, et que si elle s'était sentie insultée, je lui présentais mes excuses."

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Une éviction qui n'est pas une première pour Peter Konwitschny. En 2018, en Suède, il avait déjà été congédié d'une mise en scène de Boris Godounov de Modeste Moussorgski, à la suite d'un conflit avec les techniciens du plateau pendant les répétitions. Le metteur en scène avait alors dressé un parallèle entre la façon dont il avait été traité et l'Inquisition espagnole.