Wynton Marsalis

Trompettiste et compositeur américain (La Nouvelle-Orléans, 1961 -)

Wynton Marsalis a la particularité d’exceller dans l’interprétation du répertoire classique aussi bien que du répertoire jazz. Il acquiert rapidement une renommée internationale : son œuvre, aussi bien celle qu’il compose que celle qu’il interprète, est destinée à des formations de tous types (big band, orchestre symphonique, quatuor à cordes) et pour des contextes très variés (évènements, anniversaires, ballets, recherche musicale).

Wynton Marsalis commence la trompette à l'âge de 6 ans, il se produit à 14 ans avec le New Orleans Philharmonic où il joue le Concerto pour trompette de Haydn. Il part faire ses études à la Juilliard School of Music de New York, et fréquente Art Blakey qui lui apprend l’intensité de la musique et l’impulsion vitale qu’il faut lui insuffler. En 1981, il crée son jazzband et commence à enchaîner les concerts. Marsalis se poduit avec les plus grands: Sarah Vaughan, Dizzy Gillespie, Sweets Edison, Herbie Hancock, Eric Clapton, etc. Ses master classes attirent beaucoup de jeunes talents du jazz : James Carter, Eric Lewis, ou encore Roy Hargrove. A ce jour, Marsalis a sorti plus de 70 enregistrements et vendus sept millions d’exemplaires. Outre ses compositions, il enregistre aussi bien de la musique classique que des standards de jazz. Il reçoit régulièrement des commandes (Garth Fagan, New York City Ballet), et organise au Lincoln Center des sessions jazz de natures diverses (concerts, débats, programmes éducatifs).

Marsalis tient aussi à encourager et aider financièrement les personnes qui en ont besoin, que ce soit en se mobilisant auprès d’associations humanitaires ou en décrochant des bourses universitaires pour les étudiants. De nombreuses institutions ont reconnu son talent et son mérite en lui décernant des titres honorifiques (Grammy Awards, Légion d’Honneur, Doctor of Music).

Marsalis en six dates :

1983 : vainqueur des Grammy Awards en classique et en jazz.
1987 : lancement d’un programme de jazz au Lincoln Center.
1995 : lancement de l’émission télévisuelle Marsalis on Music.
1997 : Pulitzer Prize for Music (pour son oratorio Blood on the Fields).
2005 : National Medal of Arts, remise par George Bush.
2009: chevalier de la Légion d’Honneur en France.

Marsalis en six œuvres :

1989 : The Majesty of the Blues
1992 : Blue Interlude
1994 (1997 pour l’enregistrement) : Blood on the Fields
1998 : A Fiddler’s Tale, en référence à l’œuvre de Stravinski A Soldier’s Tale
2000 : The Marciac Suite
2010 : Portrait in Seven Shades

Site officiel : http://wyntonmarsalis.org/