JS Bach

Johann Sebastian Bach

compositeur et organiste allemand (Eisenach, 1685 – Leipzig, 1750)

Jean-Sébastien Bach (Johann Sebastian Bach) est un compositeur et organiste allemand, né en 1685 et mort en 1750. Son œuvre fait partie des monuments de la musique classique et bénéficie d’une reconnaissance universelle dans l’histoire de la musique.

La musique de Jean Sébastien Bach est le témoignage d’une synthèse fondamentale dans l’époque baroque : de la tradition germanique et des influences italiennes et françaises, ainsi que de l’ensemble des procédés musicaux de la composition polyphonique, avec une place prépondérante réservée à la mélodie.
Le maître s’illustre dans tous les genres (excepté l’opéra), portant la musique tonale à sa pleine expression et préparant de la même manière sa transgression future.

« S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu » écrit l'écrivain et le philosophe Emil Cioran .

En effet, la foi de Bach est le prisme indispensable à la compréhension de son œuvre. Bach est un fervent luthérien, il écrit sa musique à la gloire de Dieu, et il est donc de son devoir de cultiver son talent.

Issu d’une famille composée d’une véritable dynastie de musiciens (environ 80 musiciens dans la famille) et né la même année que Haendel et D. Scarlatti, Jean Sébastien Bach se retrouve vite orphelin, il est élevé par son frère, musicien organiste. Il reçoit à l'orgue, au violon et au chant une solide formation musicale mais c'est en étudiant les écrits de ses contemporains qu'il assimile véritablement l'art de la composition. Au fil de ses différents engagements à la cour ou en l’église, Bach construit un opus constitué notamment des œuvres de circonstance : aux formes léguées par ses prédécesseurs il donne une nouvelle dimension tant sur le plan expressif que structural, en se renouvelant sans cesse.

De son temps, la reconnaissance de Jean Sébastien Bach dépasse à peine les frontières de l’Allemagne où l’on apprécie davantage ses qualités d’organiste que ses compositions. Néanmoins, il forma de nombreux musiciens qui perpétuèrent son enseignement. 

L’héritage musical du compositeur sera maintenu pendant une génération par ses fils Wilhelm Friedmann, Carl Philipp Emanuel, Johann Christoph Friedrich et Johann Christian, puis disparaîtra avec eux avant d’être remis au goût du jour par les romantiques.

Sa vie en six dates:

  • 1695 : mort de son père, un an après la mort de sa mère
  • 1705 : voyage à pied à Lübeck pendant un mois pour entendre le grand organiste Dietrich Buxtehude
  • 1708-1717 : Konzertmeister à Weimar
  • 1717-1723 : Maître de chapelle à la cour du Prince Leopold
  • 1723-1750 : Cantor à l’Eglise Saint Thomas de Leipzig
  • 1743 : Il commence à perdre la vue

Son œuvre en six dates:

  • 1721 : Les Concertos brandebourgeois BWV 1046 à 1051
  • 1722, 1742 : Le clavier bien tempéré
  • 1724-1748 : écriture de la Messe en Si mineur
  • 1736 : version définitive de la Passion selon Saint Matthieu BWV 244
  • 1747 : L’Offrande musicale BWV 1019 dédiée à Frederic II de Prusse
  • L’Art de la fugue, inachevé
  • Photo Johann Sebastian Bach pour Marc Leboucher
    La tribune des critiques de disques

    Concerto Italien de Johann Sebastian Bach

    le dimanche 2 octobre 2016

    Emission enregistrée en public jeudi 29 septembre à 19h au studio 109. Avec la participation de Jérôme Bastianelli, Elsa Fottorino et Alain Lompech.

  • Le.mois.de.septembre.jacques.Callot.droits.Gallica.bnf.fr.jpg
    Arabesques

    Vendanges et fêtes de village - Emission 5/5

    le vendredi 23 septembre 2016

    Depuis fin août déjà, les vendanges ont débuté en France. Cet événement du monde agricole étant propice à de nombreuses fêtes, c’est l’occasion pour "Arabesques" de faire la sienne et de transformer notre studio en petit village, au sein duquel défileront vignerons et vendangeurs, gais laboureurs, bergers, meuniers et meunières sur des rythmes enjoués. C’est une semaine de grands crus musicaux qui s’annonce et qui vous enivrera au son d’airs populaires : "Meunier tu dors", "Margot labourez les vignes", "La vigne au vin" mais aussi de grandes œuvres d’Haydn (Les saisons), d’Offenbach (Madame Favart), de Charles Gounod avec sa "Mireille" ou encore "La fiancée vendue" de Smetana pour notre bal de clôture. De vraies Bach annales nos émissions on vous dit…

  • Emilie-Rodolphe_603x380
    En pistes !

    L'actualité du disque

    le jeudi 22 septembre 2016

    Toute la semaine, Emilie Munera et Rodolphe Bruneau-Boulmier explorent l'actualité du disque ainsi que l'intégrale des enregistrements du Quatuor Emerson chez Deutsche Grammophon.

  • Place rouge Moscou 1zoom.me.jpg
    Arabesques

    Tchaïkovski et le conservatoire de Moscou (3/5) : Grands interprètes du Conservatoire, 1ère partie

    le mercredi 7 septembre 2016

    1866, Tchaïkovski devient l’un des tous premiers professeurs du Conservatoire de Moscou qui porte aujourd’hui son nom. Fondé par Nikolaï Rubinstein, frère d’Anton Rubinstein qui avait conçu auparavant l’Ecole de musique de Saint-Pétersbourg, le conservatoire moscovite formera l’élite des musiciens russes. Sa grande salle est aussi l’une des plus belles au monde, accueillant de tous temps les plus grands artistes, et pas seulement des russes (Glenn Gould, Herbert von Karajan, Pierre Monteux, Renata Scotto…).

article le + consulté

L'éducation musicale en Finlande
Actu musicale
L'éducation musicale en Finlande : la recette miracle de l'excellence