JS Bach

Jean-Sébastien Bach

compositeur et organiste allemand (Eisenach, 1685 – Leipzig, 1750)

Jean-Sébastien Bach (Johann Sebastian Bach) est un compositeur et organiste allemand, né en 1685 et mort en 1750. Son œuvre fait partie des monuments de la musique classique et bénéficie d’une reconnaissance universelle dans l’histoire de la musique.

La musique de Jean Sébastien Bach est le témoignage d’une synthèse fondamentale dans l’époque baroque : de la tradition germanique et des influences italiennes et françaises, ainsi que de l’ensemble des procédés musicaux de la composition polyphonique, avec une place prépondérante réservée à la mélodie.
Le maître s’illustre dans tous les genres (excepté l’opéra), portant la musique tonale à sa pleine expression et préparant de la même manière sa transgression future.

« S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu » écrit l'écrivain et le philosophe Emil Cioran .

En effet, la foi de Bach est le prisme indispensable à la compréhension de son œuvre. Bach est un fervent luthérien, il écrit sa musique à la gloire de Dieu, et il est donc de son devoir de cultiver son talent.

Issu d’une famille composée d’une véritable dynastie de musiciens (environ 80 musiciens dans la famille) et né la même année que Haendel et D. Scarlatti, Jean Sébastien Bach se retrouve vite orphelin, il est élevé par son frère, musicien organiste. Il reçoit à l'orgue, au violon et au chant une solide formation musicale mais c'est en étudiant les écrits de ses contemporains qu'il assimile véritablement l'art de la composition. Au fil de ses différents engagements à la cour ou en l’église, Bach construit un opus constitué notamment des œuvres de circonstance : aux formes léguées par ses prédécesseurs il donne une nouvelle dimension tant sur le plan expressif que structural, en se renouvelant sans cesse.

De son temps, la reconnaissance de Jean Sébastien Bach dépasse à peine les frontières de l’Allemagne où l’on apprécie davantage ses qualités d’organiste que ses compositions. Néanmoins, il forma de nombreux musiciens qui perpétuèrent son enseignement. 

L’héritage musical du compositeur sera maintenu pendant une génération par ses fils Wilhelm Friedmann, Carl Philipp Emanuel, Johann Christoph Friedrich et Johann Christian, puis disparaîtra avec eux avant d’être remis au goût du jour par les romantiques.

Sa vie en six dates:

  • 1695 : mort de son père, un an après la mort de sa mère
  • 1705 : voyage à pied à Lübeck pendant un mois pour entendre le grand organiste Dietrich Buxtehude
  • 1708-1717 : Konzertmeister à Weimar
  • 1717-1723 : Maître de chapelle à la cour du Prince Leopold
  • 1723-1750 : Cantor à l’Eglise Saint Thomas de Leipzig
  • 1743 : Il commence à perdre la vue

Son œuvre en six dates:

  • 1721 : Les Concertos brandebourgeois BWV 1046 à 1051
  • 1722, 1742 : Le clavier bien tempéré
  • 1724-1748 : écriture de la Messe en Si mineur
  • 1736 : version définitive de la Passion selon Saint Matthieu BWV 244
  • 1747 : L’Offrande musicale BWV 1019 dédiée à Frederic II de Prusse
  • L’Art de la fugue, inachevé
  • Quatuor Cambini_603x380
    Le concert de l'après-midi

    Festival de Pâques à Deauville 2016 : Bach, Mozart et Boccherini le 30 avril 2016

    le vendredi 10 juin 2016

    Nouvelles stars du clavecin et du pianoforte, Jean Rondeau et Kristian Bezuidenhout, sont les invités de Julien Chauvin, du quatuor Cambini, du grand baryton Edwin Crossley-Mercer et des jeunes chambristes deauvillais rompus à l’interprétation sur instruments anciens.

  • Till Fellner_603x380
    Le concert de l'après-midi

    Till Fellner joue Mozart, Bach, Alexander Stankovsky et Robert Schumann le 8 juin 2015 au Konzerthaus de Vienne

    le jeudi 26 mai 2016

    Le pianiste Till Fellner interprète le Rondo en la mineur et la Sonate pour piano en mi bémol Maj. de Mozart, 4 extraits du Livre II du Clavecin bien tempéré de Bach, Traumprotokoll d'Alexander Stankovsky, Kreisleriana et un extrait du "Davidsbündlertänze" de Robert Schumann.

  • Jan Vogler_603x380
    Le concert de l'après-midi

    Antonio Pappano dirige Jan Vogler le 31 mai 2015 au Konzerthaus de Vienne

    le mardi 24 mai 2016

    Sous la direction d'Antonio Pappano, le violoncelliste Jan Vogler et l'Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia interprètent l'Île des Morts de Rachmaninov, les Variations sur un thème rococo de Tchaïkovski, la "Sarabande" de Bach, la 2e Symphonie de Sibelius et l'Ouverture de "Guillaume Tell" de Rossini.

  • Orgue de Radio France
    Programme spécial

    Concert officiel d'inauguration de l'orgue de Radio France, le 09 mai 2016

    le lundi 9 mai 2016

    En direct de l'Auditorium de la Maison de la radio, Michel Bouvard interpréte JS Bach, François Espinasse : Olivier et Bernard Foccroulle (CM), Jean-Pierre Leguay : Mozart et Beethoven, Thierry Escaich improvise d'après Stravinsky et Olivier Latry & Shin-Young Lee donnent une version à quatre mains du Sacre du Printemps.

article le + consulté

orchestre debout MEA 603*380
Le dossier du jour
Nuit debout : 350 musiciens dessinent un "Nouveau monde"