Jacques Offenbach bio

Jacques Offenbach

Compositeur et violoncelliste allemand naturalisé français (Cologne 1819 – Paris 1880)

Jacques Offenbach est un compositeur français du XIXème siècle ; il est également violoncelliste. Il s’impose comme le créateur de l’opéra-bouffe français.

Offenbach est né en Allemagne d’un père musicien, cantor d’une synagogue, qui adopte le nom de sa ville d’origine, Offenbach-am-Main, en vertu d’un décret napoléonien. Très tôt, Jacob Offenbach se montre particulièrement doué pour le violoncelle, ce qui décide son père à l’envoyer étudier à Paris. Offenbach entre au Conservatoire en vue de devenir soliste, mais son comportement dissipé l’en fait exclure au bout d’un an. Grâce à son talent, il se produit tout de même en concert – non sans avoir francisé son prénom – puis intègre l’orchestre de l’Opéra-Comique dans lequel il joue en parallèle de sa propre carrière.

Il se fait connaître grâce à des mélodies légères, et devient directeur musical de la Comédie française en 1847. Huit ans plus tard, il décide d’ouvrir son théâtre afin d’y produire ses œuvres : la salle des Bouffes-Parisiens, inaugurée en 1855. C’est là qu’est créé avec succès le premier opéra-bouffe d’Offenbach, Orphée aux Enfers (1858). Ses opéras suivants (La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Vie parisienne, Les Brigands) sont tout aussi bien accueillis. Attentif au goût du public, Offenbach se tourne ensuite vers l’opéra-bouffe-féérie (Le Roi Carotte) puis vers l’opéra patriotique (La Fille du Tambour-Major).

Offenbach meurt quelques mois avant la première de l’opéra qui lui apportera la reconnaissance à laquelle il aspirait tant, Les Contes d’Hoffmann – l’un des opéras français les plus joués de nos jours.

Offenbach en six dates

• 1835 : Offenbach quitte le Conservatoire, puis l’orchestre de l’Opéra-Comique
• 1847 : directeur musical de la Comédie Française
• 1855 : création du théâtre des Bouffes-Parisiens par Offenbach
• 1860 : obtention de la nationalité française
• 1873 : directeur du théâtre de la Gaîté
• 1876 : tournée aux Etats-Unis

Offenbach en six œuvres

• 1858 : Orphée aux Enfers, opéra-bouffe en 2 actes et 4 tableaux (version de 1874 en 4 actes et 12 tableaux)
• 1864 : La Belle-Hélène, opéra-bouffe en 3 actes
• 1866 : La Vie parisienne, opéra-bouffe en 5 actes (version de 1873 en 4 actes)
• 1867 : La Grande-duchesse de Gérolstein, opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux
• 1868 : La Périchole, opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux (version de 1874 ; initialement en 2 actes)
• 1881 (posthume) : Les Contes d’Hoffmann, opéra fantastique en 5 actes

  • Le.mois.de.septembre.jacques.Callot.droits.Gallica.bnf.fr.jpg
    Arabesques

    Vendanges et fêtes de village - Emission 1/5

    le lundi 19 septembre 2016

    Depuis fin août déjà, les vendanges ont débuté en France. Cet événement du monde agricole étant propice à de nombreuses fêtes, c’est l’occasion pour "Arabesques" de faire la sienne et de transformer notre studio en petit village, au sein duquel défileront vignerons et vendangeurs, gais laboureurs, bergers, meuniers et meunières sur des rythmes enjoués. C’est une semaine de grands crus musicaux qui s’annonce et qui vous enivrera au son d’airs populaires : "Meunier tu dors", "Margot labourez les vignes", "La vigne au vin" mais aussi de grandes œuvres d’Haydn (Les saisons), d’Offenbach (Madame Favart), de Charles Gounod avec sa "Mireille" ou encore "La fiancée vendue" de Smetana pour notre bal de clôture. De vraies Bach annales nos émissions on vous dit…

  • Ouverture du Théâtre-Historique, Paris, 1847 Droits  Mansell Collection.jpg
    Arabesques

    La France, scène de théâtre lyrique - Emission 1/3

    le mardi 13 septembre 2016

    Après notre promenade d'hier dans les rues de la capitale, en compagnie de la soprano Anna Netrebko, nous continuons notre virée touristique à travers de grands standards musicaux parisiens. Yves Montand nous amènera sur "Les Grands boulevards" au son de "La Complainte de la Seine" (Lys Gauty) que nous pourrons admirer depuis "Le Pont Mirabeau" avec Léo Ferré… "La vie parisienne", c’est aussi celle d’Offenbach ou encore d’Henri Sauguet, qui peindra pour nous de magnifiques "Tableaux de Paris". Avec Ciboulette (Hahn) et "Les mariés de le tour Eiffel" de Poulenc, nous finirons forcément en chantant "I love Paris" et s’extasiant - comme le faisait jadis La Mistinguett - "Ça c'est Paris !" …

  • Georges Bizet
    Musicopolis

    Bizet à Paris en 1875 2/5 - Ses rencontres avec Gounod et Offenbach

    le mardi 30 août 2016

    Ce second épisode de la série consacrée à Georges Bizet nous donne un aperçu de son passage au Conservatoire, alors sous la direction de Daniel-François-Esprit Auber. Cette opportunité lui permet de se créer un réseau dans ce milieu très fermé.

  • Jodie Devos & Caroline Meng_603x380
    le concert du soir

    Festival Palazzetto Bru Zane à Paris 2016 : Airs et duos le 04 juin 2016

    le dimanche 21 août 2016

    Accompagnées par le Quatuor Giardini, la soprano Jodie Devos et la la mezzo-soprano Caroline Meng interprètent des Airs et duos de Massenet, Offenbach, Isouard, Silver, Viardot, Chausson, Rossini...

article le + consulté

L'éducation musicale en Finlande
Actu musicale
L'éducation musicale en Finlande : la recette miracle de l'excellence