Jacques Offenbach bio

Jacques Offenbach

Compositeur et violoncelliste allemand naturalisé français (Cologne 1819 – Paris 1880)

Jacques Offenbach est un compositeur français du XIXème siècle ; il est également violoncelliste. Il s’impose comme le créateur de l’opéra-bouffe français.

Offenbach est né en Allemagne d’un père musicien, cantor d’une synagogue, qui adopte le nom de sa ville d’origine, Offenbach-am-Main, en vertu d’un décret napoléonien. Très tôt, Jacob Offenbach se montre particulièrement doué pour le violoncelle, ce qui décide son père à l’envoyer étudier à Paris. Offenbach entre au Conservatoire en vue de devenir soliste, mais son comportement dissipé l’en fait exclure au bout d’un an. Grâce à son talent, il se produit tout de même en concert – non sans avoir francisé son prénom – puis intègre l’orchestre de l’Opéra-Comique dans lequel il joue en parallèle de sa propre carrière.

Il se fait connaître grâce à des mélodies légères, et devient directeur musical de la Comédie française en 1847. Huit ans plus tard, il décide d’ouvrir son théâtre afin d’y produire ses œuvres : la salle des Bouffes-Parisiens, inaugurée en 1855. C’est là qu’est créé avec succès le premier opéra-bouffe d’Offenbach, Orphée aux Enfers (1858). Ses opéras suivants (La Grande-Duchesse de Gérolstein, La Vie parisienne, Les Brigands) sont tout aussi bien accueillis. Attentif au goût du public, Offenbach se tourne ensuite vers l’opéra-bouffe-féérie (Le Roi Carotte) puis vers l’opéra patriotique (La Fille du Tambour-Major).

Offenbach meurt quelques mois avant la première de l’opéra qui lui apportera la reconnaissance à laquelle il aspirait tant, Les Contes d’Hoffmann – l’un des opéras français les plus joués de nos jours.

Offenbach en six dates

• 1835 : Offenbach quitte le Conservatoire, puis l’orchestre de l’Opéra-Comique
• 1847 : directeur musical de la Comédie Française
• 1855 : création du théâtre des Bouffes-Parisiens par Offenbach
• 1860 : obtention de la nationalité française
• 1873 : directeur du théâtre de la Gaîté
• 1876 : tournée aux Etats-Unis

Offenbach en six œuvres

• 1858 : Orphée aux Enfers, opéra-bouffe en 2 actes et 4 tableaux (version de 1874 en 4 actes et 12 tableaux)
• 1864 : La Belle-Hélène, opéra-bouffe en 3 actes
• 1866 : La Vie parisienne, opéra-bouffe en 5 actes (version de 1873 en 4 actes)
• 1867 : La Grande-duchesse de Gérolstein, opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux
• 1868 : La Périchole, opéra-bouffe en 3 actes et 4 tableaux (version de 1874 ; initialement en 2 actes)
• 1881 (posthume) : Les Contes d’Hoffmann, opéra fantastique en 5 actes

article le + consulté

British Airways
Actu musicale
Un violoncelle interdit de vol parce qu’il voyageait “sans visa”