Puccini bio

Giacomo Puccini

compositeur italien (Torre del Lago, 1858 - Bruxelles, 1924)

Giacomo Puccini est l’un des plus grands compositeurs de la deuxième moitié du XIXème siècle. Il s’illustre principalement dans le genre de l’opéra, et se rattache au courant du vérisme bien qu’il le dépasse en y mêlant romantisme de l’expression et modernité du langage musical.

Puccini suit des études musicales dans la continuité de la tradition familiale. Il devient organiste, et découvre l’opéra en assistant à une représentation d’Aïda de Verdi grâce à l’un de ses professeurs. De 1880 à 1883, il se forme au conservatoire de Milan auprès de Ponchielli et de Bazzini. En 1882, Puccini se fait connaître avec Le Villi, à l’occasion d’un concours d’écriture qu’il ne remporte pas mais qui lui vaut une commande de l’éditeur Ricordi (son opéra Edgar).
 
Le troisième opéra de Puccini, Manon Lescaut, est un franc succès, et marque le début d’une collaboration avec les librettistes Luigi Illica et Giuseppe Giacosa. En 1896 a lieu la création de La Bohême, opéra qui n’emporte pas d’emblée l’adhésion du public, mais devient très populaire quelques années plus tard. Tosca constitue un tournant : dans la lignée du vérisme, il place la ferveur nationaliste au cœur de l’intrigue et relègue le sentiment au second plan. L’œuvre ne suscitera l’enthousiasme du public que lors de sa reprise par Toscanini. L’opéra Madame Butterfly est accueilli tout aussi froidement, malgré la subtilité de son orchestration ; en 1910, la création de La fanciulla del West provoque une réaction plus favorable, mais qui ne dure pas.
 
Après avoir composé Il trittico, Puccini laisse son dernier ouvrage inachevé. Turandot, au même titre que ses autres œuvres de maturité, est pourtant considéré de nos jours comme une pièce maîtresse du répertoire lyrique.

Puccini en six dates

1876 : Puccini assiste à une représentation d’Aïda (Verdi) à Pise, ce qui le décide à s’adonner à la composition de théâtre lyrique.
1880 : Messa a quattro voci, composée par Puccini pour son examen final à l’Istituto Musicale Pacini.
1880 : entrée au conservatoire de Milan.
1883 : Caprice symphonique, composé pour obtenir son diplôme à Milan.
1883 : participation au concours d’écriture organisé par la maison Sonzogno, avec Le Villi (opéra en un acte, premier de Puccini, créé en 1884).
1889 : création d’Edgar, commande de l’éditeur Ricordi déclenchée par Le Villi.

Puccini en six œuvres

1893 : Manon Lescaut, drame lyrique en 4 actes sur un livret de Giuseppe Giacosa, Luigi Illica et Marco Praga, d’après le roman de l’abbé Prévost ; créé à Turin.
1896 : La Bohème, opéra en 4 tableaux sur un livret de Giacosa et Illica ; créé à Turin.
1900 : Tosca, opéra en 3 actes sur un livret de Giacosa et Illica, d’après le roman d’Henri Murger ; créé à Rome.
1904 : Madame Butterfly, opéra en 3 actes sur un livret de Giacosa et Illica ; créé à la Scala de Milan.
1910 : La Fanciulla del West, opéra en 3 actes sur un livret de Carlo Zangarini et Guelfo Civinini, d’après le drame de David Belasco ; créé au Metropolitan Opera de New York.
1926 (posthume) : Turandot, opéra inachevé en 3 actes et 5 tableaux sur un livret de Giuseppe Adami et Renato Simoni (d’après Carlo Gozzi) ; complété par Franco Alfano ; créé à la Scala de Milan.

  • Friedrich von Schiller  Auteur Jos. Koehler Library of Congress via Wikimedia Commons.jpg
    Arabesques

    Friedrich von Schiller - Emission 3/5

    le mercredi 28 septembre 2016

    Comme son contemporain et ami Goethe, il n’était pas un grand mélomane, mais Friedrich von Schiller a inspiré de très nombreux compositeurs dans toute l’Europe. De Schubert qui lui consacre des dizaines de lieder à Verdi qui s’en nourrit pour des opéras comme "Luisa Miller", "I Masnadieri" ou "Don Carlos", en passant par Tchaikovsky et "La Pucelle d’Orléans", Vincent d’Indy et "Wallenstein", Brahms et Nänie, le nom de Schiller deviendra universel grâce au "Guillaume Tell" de Rossini et surtout grâce à la "Neuvième Symphonie" de Beethoven. "Freude, schöner Götterfunken: Tochter aus Elysium !"

  • Ouverture du Théâtre-Historique, Paris, 1847 Droits  Mansell Collection.jpg
    Arabesques

    La France, scène de théâtre lyrique - Emission 2/3

    le mercredi 14 septembre 2016

    Après notre promenade de lundi dernier dans les rues de la capitale, en compagnie de la soprano Anna Netrebko, nous continuons notre virée touristique à travers de grands standards musicaux parisiens. Yves Montand nous amènera sur "Les Grands boulevards" au son de "La Complainte de la Seine" (Lys Gauty) que nous pourrons admirer depuis "Le Pont Mirabeau" avec Léo Ferré… "La vie parisienne", c’est aussi celle d’Offenbach ou encore d’Henri Sauguet, qui peindra pour nous de magnifiques "Tableaux de Paris". Avec Ciboulette (Hahn) et "Les mariés de le tour Eiffel" de Poulenc, nous finirons forcément en chantant "I love Paris" et s’extasiant - comme le faisait jadis La Mistinguett - "Ça c'est Paris !" …

  • Ouverture du Théâtre-Historique, Paris, 1847 Droits  Mansell Collection.jpg
    Arabesques

    La France, scène de théâtre lyrique - Emission 1/3

    le mardi 13 septembre 2016

    Après notre promenade d'hier dans les rues de la capitale, en compagnie de la soprano Anna Netrebko, nous continuons notre virée touristique à travers de grands standards musicaux parisiens. Yves Montand nous amènera sur "Les Grands boulevards" au son de "La Complainte de la Seine" (Lys Gauty) que nous pourrons admirer depuis "Le Pont Mirabeau" avec Léo Ferré… "La vie parisienne", c’est aussi celle d’Offenbach ou encore d’Henri Sauguet, qui peindra pour nous de magnifiques "Tableaux de Paris". Avec Ciboulette (Hahn) et "Les mariés de le tour Eiffel" de Poulenc, nous finirons forcément en chantant "I love Paris" et s’extasiant - comme le faisait jadis La Mistinguett - "Ça c'est Paris !" …

  • Anna Netrebko Manon à Vienne
    Le concert du soir

    Manon Lescaut de Puccini avec Anna Netrebko à l'Opéra de Vienne

    le lundi 12 septembre 2016

    Manon Lescaut ou l'hésitation d'une jeune fille entre l'amour véritable d'un jeune amant sans le sou et le luxe, le confort d'un vieil homme qu'elle n'aime pas... Opéra mis en scène par Robert Carsen et dirigé par Marco Armiliato à l'Opéra de Vienne en juin 2016. Soirée enregistrée le 30 juin 2016 par l'Österreichischer Rundfunk (ORF).

article le + consulté

L'éducation musicale en Finlande
Actu musicale
L'éducation musicale en Finlande : la recette miracle de l'excellence