Franz Schubert, peinture de Wilhelm August Rieder (détail) © DP

Franz Schubert

compositeur autrichien (Vienne, 1797 - Vienne, 1828)

Schubert est un compositeur à la charnière entre le classicisme et le romantisme, et n'a pas eu dans son sillon d'héritiers directs parmi les premiers romantiques. Auteur d’un opus extrêmement riche en nombre d’œuvres et en variété de formes, il est notamment considéré comme le fondateur du lied.

Initié par son père au violon,  et son frère Ignace au piano, Franz Schubert  fait son apprentissage musical (chant, alto, orgue, contrepoint, harmonie) avec Michael Holzer, organiste de la paroisse de Lichtental. Devenu chanteur à la Chapelle Royale de Vienne, il reçoit les leçons de Salieri (1809-1813) au Stadtkonvikt (collège municipal) où il est engagé comme  violoniste dans l'orchestre, ce qui lui permet de connaître des œuvres de Mozart, de Haydn et de Beethoven. Durant quelques années il exerce les fonctions de maître auxiliaire dans l'école que dirigeait son père, mais ayant pris conscience de son don exceptionnel pour la musique, il décide de se consacrer entièrement à la composition.

Si l'ombre de Beethoven habite la musique instrumentale ou symphonique de Schubert, dans le lied il s'impose tout de suite avec son empreinte unique. Même si le lied revient à la mode avec le romantisme allemand (Mozart, Haydn et notamment Beethoven avec le cycle À la bien-aimée lointaine de 1816), Schubert est incontestablement le père du lied romantique allemand, et cela depuis son premier chef d'œuvre du genre qui est Marguerite au rouet D118 de 1814, sur un texte de l'Olympien. Dans la première période, où il compose la moitié de ses 600 lieder, son poète de prédilection est Goethe ; par la suite Schubert s'ouvre de plus en plus à d'autres poètes, Rückert, Shakespeare, Wilhelm Müller.
Dans les années 1820 à Vienne, Schubert est admiré uniquement par une élite des connaisseurs. Ses lieder et ses pièces de piano sont exécutés uniquement dans le cadre des soirées musicales privées appelées Schubertiades, et son unique concert public à Vienne a lieu quelques mois seulement avant sa mort. Une grande partie de l'œuvre de Schubert ne fut découverte, éditée et créée au titre posthume.  

Franz Schubert en 6 dates :

1808 : Admis à la chapelle de la cour impériale pour sa jolie voix et son habileté à déchiffrer.
1813 : Il s’échappe de l’institution religieuse qui l’a formé, par envie de composer.
1816 : Il s’installe chez son ami, le poète Schober.
1818 : Il quitte l’école de son père et travaille comme précepteur musical de la famille du comte Esterhazy durant l’été.
1828 : 1er concert public à Vienne composé exclusivement de ses œuvres.
1865 : création au titre posthume de la Symphonie n° 8, « L'inachevée ».

Franz Schubert en 6 œuvres :

1814 : Gretchen am Spinnrade (Marguerite au rouet), 1er grand cycle de l’histoire du lied
1822 : Symphonie en si mineur « L'inachevée »
1823 : Die schöne Müllerin (La belle meunière), cycle de lieder, composé en partie à l’hôpital
1827 : Winterreise (le Voyage d’hiver), cycle de lieder
1828Quintette pour piano et cordes « La Truite », D. 667
1828 : Messe en Mi bémol majeur

  • Affiche festival de La Chaise-Dieu-20016_603x380
    le concert du soir

    Festival de musique de La Chaise-Dieu 2016 : Grand concert symphonique en direct de l'Abbatiale Saint-Robert

    le jeudi 18 août 2016

    Reprise à l’identique par Pascal Amoyel (piano) et l'Orchestre National d'Ile-de-France du « grand concert symphonique » du 25 septembre 1966, acte fondateur du Festival; oeuvres de Georges Hugon, César Franck, Franz Liszt et Franz Schubert.

  • logo festival La Roque d'Anthéron_603x380
    le concert du soir

    La Roque d'Anthéron 2016 : Nathalia Milstein le 10 août 2016 et Ran Jia le 12 août 2016

    le dimanche 14 août 2016

    Deux concerts au programme de cette soirée ! A 20h, Nathalia Milstein interprète Arabesque et Fantaisie de Robert Schumann; à 21h, Ran Jia interprète les Sonates pour piano n°15 & 18 de Franz Schubert.

  • logo festival La Roque d'Anthéron_603x380
    le concert du soir

    La Roque d'Anthéron 2016 : Jean-Claude Pennetier en direct le 12 août 2016

    le vendredi 12 août 2016

    Accompagné par le Sinfonia Orchestra, Jean-Claude Pennetier interprète le Concerto pour piano et orchestre en la mineur et le Konzertstück pour piano et orchestre en sol Maj. de Schumann, puis le seul Sinfonia Varsovia interprète la Symphonie "inachevée" de Schubert.

  • plages freres jacques.png
    Plages interdites

    Les Frères Jacques

    le jeudi 11 août 2016

    Écrite sur mesure, pour les Frères Jacques par le génial Francis Blanche, leur Truite va faire tourner la tête de René Coty mais enchanter un public en manque de fantaisie. L’originale de Schubert "Die Forelle" qui veut dire La Truite, est une fable bucolique pour ténor qui raconte l’histoire d’un pêcheur, qui tente désespérément de capturer une petite truite qui gigote dans un ruisseau...

article le + consulté

British Airways
Actu musicale
Un violoncelle interdit de vol parce qu’il voyageait “sans visa”