©DECCA

Benjamin Britten

compositeur et chef d'orchestre britannique (Lowestoft, 1913 – Aldeburg, 1976)

Benjamin Britten est le compositeur le plus important de la musique britannique du XXème siècle. Egalement chef d’orchestre, altiste et pianiste, il a donné une nouvelle vie à l’opéra anglais en le faisant accéder à la modernité.

Son œuvre est orientée principalement vers la musique vocale, mais comporte aussi des pièces instrumentales, imprégnées de son style personnel et nourri par des influences variées (maitres élisabéthains, Bach, Mozart, Scubert, Debussy, Schoenberg). Cependant, c’est notamment Purcell et son génie de mettre en musique la langue anglaise dont Britten est l’héritier direct.

Après avoir appris les rudiments du piano, Britten étudie à la Gresham’s School de Norfolk avec Franck Bridge, puis au Royal College of Music de Londres avec John Ireland et Arthur Benjamin. Ses premières œuvres (Simple Symphony, Fantaisie pour hautbois et cordes) connaissent un certain succès. Il rencontre Peter Pears, un ténor qui prend vite une grande importance dans son parcours musical comme dans sa vie privée.

En 1937, Britten acquiert une renommée internationale grâce aux Variations sur un thème de Franck Bridge. Il s’exile aux Etats-Unis, fuyant l’instabilité politique en Europe (Paul Bunyan, Sinfonia da Requiem), puis retourne au Royaume-Uni en 1942. La création triomphale de Peter Grimes (1945) marque la renaissance de l’opéra anglais, prolongée par la création de l’English Opera Group deux ans plus tard et la création du festival d’Aldeburgh.  Il écrit souvent pour des voix qu’il admire : Kathleen Ferier, Dietrich Ficher-Dieskau ou Janet Baker furent les dédicataires de ses œuvres.

Consultez notre article Britten dirige Britten

Britten en six dates

1934 : première réussite notable de Britten au Festival de la Société Internationale de Musique Contemporaine, avec sa Fantaisie pour hautbois et cordes.
1939 : exil aux Etats-Unis.
1942 : retour aux Royaume-Uni.
1946 : création de l’English Opera Group, dont l’objectif est la renaissance de l’opéra anglais.
1948 : création du festival d’Aldeburgh avec le chanteur Peter Pears.
1976 : Britten nommé pair de Grande-Bretagne par la reine Elisabeth II (premier compositeur à devenir Lord).

Britten en six œuvres

1945 : Peter Grimes, opéra en 3 actes sur un livret de Montagu Slater d’après un poème de George Crabbe ; créé à Londres.
1946 : The Young Person’s Guide to the Orchestra (Variations et Fugue sur un thème de Purcell), œuvre orchestrale en 15 mouvements.
1946 : Le Viol de Lucrèce, 1er opéra de chambre, genre de prédilection de Benjamin Britten
1951 : Billy Budd, opéra en 4 actes sur un livret d'Edward Morgan Forster et Eric Crozier, d’après la nouvelle d’Herman Melville ; créé à Londres.
1954 : The Turn of the Screw ; peut-être le chef d’œuvre lyrique de Britten.
1962 : War Requiem, œuvre vocale non liturgique pour 3 solistes, un chœur, un chœur d’enfants, un orgue et 2 orchestres.

article le + consulté

conservatoire abus sexuel
Actu musicale
Paris : un rapport recommande la suppression des cours individuels en conservatoire pour faire face au risque d'abus sexuels