Anna Netrebko, portrait pour bio

Anna Netrebko

Chanteuse lyrique autrichienne d’origine russe (Krasnodar – 1971)

Anna Netrebko est l’une des plus grandes représentantes actuelles de l’école russe lyrique. Son talent repose sur une voix de soprano lyrique remarquable par la richesse de son timbre, alliée à des qualités reconnues de comédienne.

A l’issue de ses études au Conservatoire de Saint Pétersbourg, Anna Iourevna Netrebko entre au Théâtre Mariinsky. Elle est très vite remarquée par Valery Gergiev et débute, en 1994, dans le rôle de Susanna des Noces de Figaro de Mozart. Dès l’année suivante, elle fait sensation aux Etats-Unis (notamment à l’Opéra de San Francisco), en interprétant les grands rôles féminins russes : Natacha (Guerre et paix de Prokofiev), Louisa (Les Fiançailles au couvent de Prokofiev)), Marfa (La Fiancée du tsar de Rimski-Korsakov). Sa carrière lancée, elle sillonne le monde lyrique, accueillie dans les salles les plus prestigieuses : Opéra de Washington, Scala de Mila, Teatro Real de Madrid, Covent Garden de Londres, Opéra de Munich. En 2002, elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg, au Metropolitan Opera de New York et au Staatsoper de Vienne. Elle collabore avec des chefs comme Nikolaus Harnoncourt, James Levine, Colin Davis, Carlos Rizzi et les grands chanteurs du moment : Rolando Villazon, Ramon Vargas, Dimitri Hvorostovsky.

Le répertoire d’Anna Netrebko est très étendu. Si elle a su parfaitement incarner les grands rôles du répertoire russe, elle s’impose aussi dans le bel canto, Elvira des Puritani, et Lucia di Lammermoor de Donizzetti, et dans l’opéra français avec Roméo et Juliette de Gounod. Elle incarne une très belle Mimi dans La Bohème de Puccini. Mais elle sait gérer l’évolution de sa voix dans le temps. Après quelques apparitions remarquées dans le répertoire baroque, Messe en si de Bach, et Judas Macchabée de Haendel, elle aborde les grands rôles verdiens, comme la Traviata. En 2006, elle exprime son souhait de vivre à Vienne en demandant la nationalité autrichienne. Elle épouse le baryton basse uruguayen Erwin Schrott en 2008. En 2014, elle interprète l’hymne olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Sotchi. Anna Netrebko enregistre chez Deutsche Grammophon.

Anna Netrebko en 6 dates :
1994 : débuts au Théâtre Mariinsky de St Pétersbourg
2002 : débuts au Festival de Salzbourg, au Metropolitan Opera de New York et au Staatsoper de Vienne
2005 : enregistre la Traviata de Verdi à Salzbourg
2006 : prend la nationalité autrichienne
2008 : épouse le chanteur Erwin Schrott
2014 : chante l’hymne olympique lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Sotchi

Site officiel

Biographie de la Documentation de Radio France, mai 2014

  • Iolanta
    France Musique la Nuit... Sérénade

    Iolanta

    le lundi 25 avril 2016

    Opéra court de Tchaïkovski, chanté ici par Anna Netrebko et Sergey Skorokhodov, sous la direction d'Emmanuel Villaume. Par Benjamin Hertz

  • netrebko
    France Musique la nuit... Sérénade

    Jeanne d’Arc vue par Verdi

    le lundi 4 mai 2015

    Avec Francesco Meli, Plácido Domingo et Anna Netrebko au Festival de Salzbourg. Par Benjamin Hertz

  • Placido Domingo (Luna) et Riccardo Zanellato (Ferrando) © Salzburger Festspiele / Forster
    Le concert du soir

    Salzbourg : Le Trouvère de Verdi sous la direction de Daniele Gatti

    le dimanche 31 août 2014

    Opéra en quatre actes de Giuseppe Verdi, sur un livret de Salvatore Cammarano et Leone Emanuele Bardare, d'après le drame espagnol El Trovador (1836) d'Antonio García Gutiérrez, créé au Teatro Apollo de Rome le 19 janvier 1853.

article le + consulté

Wassyl Slipak
Actu musicale
Le baryton-basse Wassyl Slipak tué sur le front en Ukraine