Simon Rattle nommé à la tête de l'Orchestre symphonique de Londres

le 03 Mars 2015
© MaxPPP
© MaxPPP

L'actuel directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Berlin, Sir Simon Rattle, vient d'être nommé à la tête de l'Orchestre symphonique de Londres. Il succédera au chef russe Valery Gergiev à l'horizon 2017.

Sir Simon Rattle n'aura pas laissé le suspense durer trop longtemps. Alors qu'il laissait entendre ces derniers jours que l'éventualité de sa venue dépendait de la construction d'une nouvelle salle de concert à Londres, le chef britannique a finalement décidé d'acter son retour dans son île natale en prenant la tête du prestigieux Orchestre symphonique de Londres (London Symphony Orchestra). C'est ce qu'annonce l'ensemble londonien dans un communiqué. 

Il prendra ses fonctions en septembre 2017 et succédera au chef russe Valery Gergiev, qui lui doit partir pour l'Orchestre philharmonique de Munich. Lors d'une conférence de presse, il a expliqué qu'il entendait poursuivre sa collaboration avec l'Orchestre philharmonique de Berlin jusqu'à la fin de son contrat, en parallèle de ses débuts à Londres. Simon Rattle avait succédé en 2002 à Claudio Abbado et avait expliqué en janvier qu'il n'irait pas au-delà de 2018 à Berlin.

Rattle a déclaré que "malgré la longue et illustre histoire du LSO, les musiciens ne s'y réfèrent presque jamais. Ils ne parlent que du futur, de ce qu'il faut faire pour toujours innover, avancer, ce qu'il faut améliorer. Ils se sont toujours efforcés d'incarner l'orchestre du 21e siècle". Le chef britannique a ajouté qu'il ne pouvait "imaginer une façon meilleure ou plus inspirante de passer les prochaines années. Je me sens immensément chanceux d'avoir le LSO comme famille musicale et collaborateurs". 

Simon Rattle avait joué pour la première fois au LSO, en 1977, à l'âge de 22 ans. En janvier dernier, il y avait donné deux concerts à la très forte résonance. C'est à cette occasion qu'il avait ouvert le débat sur la nécessité d'une nouvelle salle de concert à Londres. 

Des propos apparement entendus par le ministre des Finances, George Osborne, qui a annoncé le lancement d'une étude de faisabilité pour "donner à Londres une salle de renommée internationale comparable à celles d'autres villes majeures à travers le monde" et dont les conclusions doivent être connues à l'automne 2015. Une avancée que Simon Rattle, âgé de 60 ans, a qualifé de "formidable" parce qu'il "voulait obtenir le début d'une conversation sur la possibilité d'un changement".

article le + consulté

Photo - montage Keith Jarrett MEA 603*380
Actu musicale
En Allemagne, Keith Jarrett fait (une nouvelle fois) des siennes