Musiciens du Louvre : Marc Minkowski critique durement la municipalité de Grenoble

le 14 Janvier 2015
Marc Minkowski © Marco Borggreve
Marc Minkowski © Marco Borggreve

Invité de la matinale de France Musique ce mercredi 14 janvier, Marc Minkowski est revenu sur la suppression de la subvention de la ville de Grenoble à son orchestre des musiciens du Louvre. Une situation qui selon lui relève du "domaine de l'absurde" et du "psychiatrique".

S'il y avait encore un espoir que la ville de Grenoble et Marc Minkowski, directeur des Musiciens du Louvre, trouvent un terrain d'entente, celui-ci vient de voler en éclat. Invité de la matinale culturelle de France Musique ce mercredi 14 janvier pour réagir à la suppression du soutien financier de la préfecture de l'Isère, le chef d'orchestre a vivement critiqué les responsables politiques. 

Depuis 18 ans, les Musiciens du Louvre sont en résidence à Grenoble, la ville assistant financièrement et logistiquement l'orchestre. Mais en décembre dernier, l'équipe municipale a décidé de retirer sa subvention annuelle de 438 000 euros. Dans le reportage diffusé ce matin, en amont de l'interview de Marc Minkowski, on pouvait entendre Corinne Bernard, adjointe aux cultures de Grenoble, justifier la non-reconduction de l'allocation.

Elle estime que la "trésorerie de l'orchestre est en mesure d'absorber cette coupe budgétaire" et que la "ville n'a pas eu le choix en raison de la baisse des dotations de l'état". Elle précise également que, selon elle, l'annulation de plusieurs concerts devant avoir lieu à Grenoble, n'est pas d'ordre "budgétaire, mais d'ordre médiatique". 

Des propos qui ont fait réagir assez vertement Marc Minkowski. Il explique que ce qui se passe à Grenoble relève du "domaine de l'asbsurde, du psychiatrique". Il ne comprend pas "l'ingratitude de la mairie après 18 ans de présence et autant de concerts donnés gratuitement". Il qualifie l'équipe municipale "d'amateurs". Selon lui, "l'appréhension de la culture en politique devrait se faire par des gens qui ont longuement étudié la question, comme nous les musiciens étudions notre instrument".

Marc Minkowski a d'ailleurs donné rendez-vous à son public le 5 février prochain pour un concert donné devant l'hôtel de ville de Grenoble afin de leur expliquer la situation. Le chef d'orchestre a réaffirmé que les Musiciens du Louvre ne peuvent pas "se débrouiller tout seuls". 

Une pétition de soutien à l'ensemble a d'ores et déjà recueilli plus de 8 000 signatures. 

article le + consulté

Photo - montage Keith Jarrett MEA 603*380
Actu musicale
En Allemagne, Keith Jarrett fait (une nouvelle fois) des siennes