Mort de Jean-Louis Martinoty, grande figure du monde de l’opéra

le 28 Janvier 2016
jean louis martinoty mea 603 380
Jean-Louis Martinoty en 1986, alors administrateur général de l'Opéra de Paris (©Corbis)

Le metteur en scène, ancien administrateur de l’Opéra national de Paris de 1986 à 1989, mais aussi auteur d’ouvrages sur la musique, comme Voyages à l’intérieur de l’opéra baroque en 1990, Jean-Louis Martinoty est mort mercredi 27 janvier à l’âge de 70 ans.

Le metteur en scène, ancien administrateur de l’Opéra national de Paris de 1986 à 1989, mais aussi auteur d’ouvrages sur la musique, comme Voyages à l’intérieur de l’opéra baroque en 1990, Jean-Louis Martinoty est mort mercredi 27 janvier à l’âge de 70  ans, après une opération du coeur à Neuilly-sur-Seine

En 1975, il signe sa première mise en scène, Le songe d’une nuit d’été pour l’Opéra du Rhin. S’en suit une belle et longue carrière sur les planches : il réalise la mise en scène des Boréades de Rameau dans la célèbre production dirigée par John Eliot Gardiner au Festival d’Aix-en-Provence. Il monte également de nombreux opéras au Théâtre des Champs Elysées (Les Noces de Figaro en 2005, Pelléas et Mélisande en 2007…), au Théâtre du Châtelet (Ercole Amante en 1981), ou encore à l’Opéra national de Paris (Arian à Naxos en 1983, le Vaisseau fantôme en 1987, Orphée aux Enfers en 1988 ou, plus récemment, Faust en 2011).  
 
Jean-Louis Martinoty a aussi beaucoup travaillé autour du mythe de Faust. Outre les mises en scène des Faust de Gounod, de Busoni, de Boito et de Berlioz, il crée à l’Opéra de Paris en 1989 la mise en scène du Maître et Marguerite de York Höller, adapté de l’ouvrage de Boulgakov.
 
Administrateur général de l’Opéra national de Paris, Jean-Louis Martinoty est l’initiateur des « Cartes Blanches » aux artistes contemporains, qui voient la création d’œuvres telles que Prisme du chaman (1987) dans laquelle l’artiste Paul Jenkins peint costumes, soies et crée un prisme pour une musique d’Henri Dutilleux.
 
Souvent reprises, ses mises en scènes de Don Giovanni et des Noces de Figaro de Mozart sont à l’affiche de l’opéra d’Etat de Vienne, respectivement en avril et en juin 2016.  

article le + consulté

conservatoire abus sexuel
Actu musicale
Paris : un rapport recommande la suppression des cours individuels en conservatoire pour faire face au risque d'abus sexuels