Les fesses de l'enfer : une partition cachée dans une toile de Bosch

le 18 Février 2014
La partition est tatouée sur les fesses du pauvre supplicié, situé dans le panneau droit du tryptique de Jérôme Bosch. (DR)
La partition est tatouée sur les fesses du pauvre supplicié, situé dans le panneau droit du tryptique de Jérôme Bosch. (DR)

Une blogueuse américaine s'est amusée à déchiffrer une partition cachée et tatouée sur les fesses d'une personnage d'un tableau de Bosch.

Grâce à Amelia, une blogueuse américaine, nous avons désormais une idée de ce que devait être une musique démoniaque dans l'esprit du peintre néerlandais Jérôme Bosch. Cette diplômée de l'Université chrétienne d'Oklahoma et l'un de ses amis ont remarqué un détail troublant caché dans la toile "Le Jardin des délices", peinte entre 1503 et 1504: une partition tatouée sur les fesses d'un personnage. Pour la blogueuse, il ne fait aucun doute que Bosch a voulu faire un clin d'oeil en incrustant une chanson grivoise (qui peut-être est de sa composition).

Amelia a donc décidé de retranscrire la partition neumatique en notation moderne, en présumant que la seconde ligne est en clé d'ut, comme c'était la norme à cette époque. La blogueuse a eu du mal à lire les dernières mesures mais a assuré avoir fait de son mieux. Voici donc la version jouée au piano électronique:

Un autre blogueur s'est amusé à harmoniser la mélodie à la manière d'un chant grégorien et en prenant la liberté d'y ajouter des paroles.


"butt song from hell

this is the butt song from hell

we sing from our asses while burning in purgatory

the butt song from hell

the butt song from hell

butts"

article le + consulté

British Airways
Actu musicale
Un violoncelle interdit de vol parce qu’il voyageait “sans visa”