Le festival d’Aix-en-Provence dévoile son programme 2016

le 20 Janvier 2016
Festival Aix en Provence
Vue de la cour du Théâtre de l'Archevêché, haut lieu des manifestations du festival d'Aix-en-Provence ©PVictor/Maxppp

Le festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence a levé le voile sur sa programmation. Pour sa 68e édition, le festival accueillera pour la première fois le cinéaste et metteur en scène Christophe Honoré.

Cet été, le festival lyrique d’Aix-en-Provence résonnera entre autres sur les airs de Mozart, Debussy, Haendel et Stravinski… Le programme du festival vient d’être dévoilé, et pour la première fois, le cinéaste Christophe Honoré mettra en scène Cosi Fan Tutte au théâtre de l’Archevêché.
 
Le festival poursuit son cycle Haendel avec l’oratorio Le triomphe du temps et de la désillusion (Il Trionfo del Tempo e del Disinganno) sous la baguette d’Emmanuelle Haim avec le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski. «On verra les quatre personnages de cet oratorio profane - la beauté, le plaisir, le temps, la désillusion - à travers le regard d'une vingtaine d'adolescentes qui seront présentes sur scène comme actrices», précise le directeur du festival Bernard Foccroulle, qui a annoncé récemment  qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat. Sabine Devieilhe y chantera la Beauté.
 
Autre cycle poursuivi, celui consacré à Stravinski : le festival a choisi Oedipus Rex mis en scène par Peter Sellars, accompagné de la Symphonie de psaumes, le tout sous la direction d’Esa-Pekka Salonen. Le cycle sera complété par la programmation des symphonies d’instruments à vent, du ballet Agon et du Sacre du printemps.
 
L’éternel Pelléas et Mélisande de Debussy, « sensationnel avec des artistes hors normes » selon les mots du directeur, sera dirigé par Esa-Pekka Salonen et mis en scène par Katie Mitchell pour sa cinquième collaboration avec le festival. Côté voix, on retrouvera la soprano canadienne Barbara Hannigan et et le baryton français Stéphane Degout dans les rôles principaux.
 
Outre ces grands classiques, le festival accueille deux créations mondiales (commande du festival), une oeuvre du compositeur tchèque Ondřej Adámek intitulée Seven Stones from the Tower of Babel (Les sept pierres de la Tour de Babel) et Kalila wa Dimna du compositeur palestinien Moneim Adwan. C’est la première fois que le festival d’Aix donne un opéra arabe depuis sa création. L’oeuvre, pour cinq chanteurs et cinq musiciens, sera chantée en arabe et parlée en français.
 
Du côté des concerts,une autre création a été commandé au compositeur français Gilbert Amy et comprend une cycle pour baryton et violoncelle (avec Stéphane Degout et Jean-Guihen Queyras).
 
En attendant le 30 juin 2016, date du début du festival lyrique, la billetterie est ouverte. Seules les dates (et la liste) des concerts seront détaillées plus tard dans le mois de janvier.
 

article le + consulté

British Airways
Actu musicale
Un violoncelle interdit de vol parce qu’il voyageait “sans visa”