1998 : Quand Fleur Pellerin partageait ses goûts musicaux sur le web

le 04 Août 2015
Fleur Pellerin

Le web nous réserve bien des surprises... Parfois, il suffit d'une simple recherche pour tomber sur des pépites, comme ce groupe Yahoo "Musique classique en français" où se mêlent des discussions entre mélomanes, publiées il y a 17 ans, et auxquelles une certaine Fleur Pellerin aimait bien contribuer.

Sur Internet il y a les informations qui disparaissent avec le temps, symbolisées par des messages annonçant des pages introuvables et autres messages d’erreur. Et puis il y a les écrits qui restent, même 17 ans après leurs rédactions. Dans les méandres du web, des messages postés en 1998 par Fleur Pellerin, actuelle ministre de la Culture, apparaissent toujours sur une « liste » Yahoo.
 
L’opérateur américain possède des listes (à l’image des groupes Facebook), d’échanges autour d’une thématique. Sur la liste clasique-fr créée le 13 novembre 1998, une certaine Fleur Pellerin partage ses impressions sur la musique classique peu après la création du groupe. Des échanges entre elle et les internautes débutent sans que ces derniers ne puissent imaginer qu’ils discutent alors avec la future ministre de la Culture.
 
Installée à cette époque à Londres, Fleur Pellerin en profite pour assister à de nombreux concerts de musique classique. Au lendemain de la première de Semiramide de Rossini, elle écrit un long message sur le groupe Yahoo pour donner ses impressions sur la soirée. L'opéra de 3h30 "sans pause", précise-t-elle, est donné au Queen Elizabeth Hall de Londres. Après avoir indiqué toute la distribution détaillée, Fleur Pellerin se lance dans une longue critique :
 

« L'opéra lui-même ne m'a pas particulièrement enthousiasmée […] Grant Llewelin conduisait avec panache, n'hésitant pas a en rajouter dans le genre *marche triomphale*, et faisant souvent jouer l'orchestre trop fort, au détriment de l'audibilité du chœur ou des voix masculines, assez moyennes au demeurant. »

Ce soir-là, elle entend pour la première fois la soprano Nelly Miricioiu qui lui fait un bel effet :
 

« La ressemblance avec la voix de Maria Callas dans le registre medium est assez hallucinante ! La prononciation, l'utilisation de la voix de poitrine, les attaques *on the pitch*, le passaggio, et cette curieuse production du son dans les joues ... C'est à s'y méprendre. »

 
Mais Fleur Pellerin sait aussi jouer dans la nuance :
 

« Cependant, il faut bien avouer qu'il manque à Nelly Miricioiu l'essentiel : le sens du dramatique et les qualités d'actrice de la Divina. Si sa Semiramide, d'un point de vue esthétique, était vocalement remarquable, il faut bien reconnaitre qu'elle interprétait cette Reine perfide (a mi chemin entre Lady Macbeth et Norma) comme une jeune fille fragile, façon Leonora ou Amalia... Tout le côté autoritaire et, finalement, haïssable, du personnage était totalement absent de son interprétation, ce qui, il est vrai, retirait beaucoup de sa substance à la ligne narrative de l'opéra ! »

Quant aux interprètes masculins de cette soirée, la ministre, reconvertie en critique d'opéra, n'y va pas de main morte:
 

« Les interprètes masculins étaient moyens. Le ténor Rhys-Evans a un timbre qui conviendrait bien a de la musique sacrée : ses notes hautes étaient produites avec aisance et avaient parfois une résonnance *haute-contre*. Les autres m'ont semble tout juste corrects, lorsqu'ils n'étaient pas couverts par l'orchestre. »

Outre cette longue critique, elle participe aux discussions et aux débats du groupe autour de la musique classique, sur les questions d’interprétation notamment,  et donne une liste de « moments musicaux qui lui arrachent des larmes » comme (entre autres) le Kindertotenlieder de Mahler, Le 1er mouvement de la fantaisie en fa mineur de Schubert, le duo « Amami Alfredo » de La Traviata, ou encore la 4ème symphonie de Sibelius
 
Alors âgée de 25 ans, Fleur Pellerin montrait une grande connaissance de la musique classique et une certaine curiosité en participant activement (mais sur une courte période de 9 jours à peine) à la liste classique-fr. Dans son message de présentation - de rigueur sur ce groupe Yahoo - elle partage ses goûts musicaux aux autres membres :
 

« J'aime beaucoup l'opéra, surtout le répertoire bel cantiste et Mozart, ainsi que la musique vocale sacrée en général. Je traverse alternativement des périodes d'obsession pour la musique instrumentale et intimiste puis d'autres pendant lesquelles il me *faut* ma dose de musique symphonique. »

 
Un peu plus loin dans son message, la ministre lance un débat sur l’utilisation des instruments anciens après être allée écouter un concert baroque :
 

« Les instruments anciens autorisent certainement moins de lyrisme que leurs descendants modernes, mais leur sonorité est plus définie est plus précise. […] Je n'arrive  à décider si je préfère l'utilisation des instruments d'époque ou non pour ces suites orchestrales. Les interprétations qui en résultent dans les deux cas sont si différentes... Qu'en pensent les *listers* de classique-fr ? »

Elle conclut en ouvrant une discussion sur l’enregistrement des concertos pour piano et orchestre de Mozart en demandant l'avis des autres internautes de la liste :
 

« Autre question sur un tout autre sujet : peut-on discuter des diverses interprétations des concertos pour piano et orchestre de Mozart : K466 d'une part, et K488 de l'autre ?  Quels enregistrements vous paraissent les plus satisfaisants ? »

Malgré son court séjour sur le groupe, Fleur Pellerin est force de proposition. Pour multiplier les échanges avec les internautes passionés de classique, elle suggère que les membres fassent part de leur impression sur leurs derniers enregistrements acquis et indiquent les concerts auxquels ils comptent assister.
 
Des propositions toujours d'actualité aujourd'hui puisque le groupe classique-fr continue de vivre sur Yahoo grâce à ses 750 membres. Depuis 12 ans, 126 906 messages ont été postés, dont une petite dizaine par notre actuelle ministre de la Culture.
 
D’ailleurs, l’annonce de la nomination de Fleur Pellerin au poste de ministre déléguée au PME en 2012 n’est pas passée inaperçue sur le forum où les plus fervents membres se souviennent des échanges des débuts avec une certaine Fleur Pellerin et se félicitent de la voir au gouvernement. 

Fleur Pellerin yahoo

 

article le + consulté

Wassyl Slipak
Actu musicale
Le baryton-basse Wassyl Slipak tué sur le front en Ukraine